Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

EMC mise sur le logiciel pour relever le défi de l'explosion des données

Le numéro un mondial du stockage de données EMC joue à fond la carte du logiciel pour contenir les coûts induits par le doublement des volumes de données tous les deux ans. Il compte mettre davantage d’intelligence dans ses propres matériels, mais aussi exploiter les synergies avec ses filiales VMWare, RSA Security et Pivotal.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

EMC mise sur le logiciel pour relever le défi de l'explosion des données
EMC mise sur le logiciel pour relever le défi de l'explosion des données © EMC

Les datacenters devront se transformer pour devenir une infrastructure intelligente. C’est le mot d’ordre d’EMC Forum, l’événement qui a réuni les clients et partenaires du leader mondial du stockage de données, au CNIT-Paris la Défense, le 20 novembre 2014. Pour relever le défi d’explosion des données numériques, le géant américain mise, plus que jamais, sur le logiciel.

Selon la dernière étude Digital Universe, menée conjointement par IDC et EMC, le volume de données créées en 2013 dans le monde digital s’établit à 4,4 zétaoctet. "Si un octet était un grain de sable, ceci correspondrait à une plage de 1,2 km de large et 30 cm de hauteur sur toutes les côtés des Etats-Unis", commente Christian Hiller, PDG d’EMC France. Le chiffre devrait passer à 44 zétaoctet en 2020, ce qui fait dire au patron d’EMC France que le volume de données créées double tous les deux ans. Une augmentation qui s’explique par le développement du cloud computing, des réseaux sociaux, des mobiles et du Big Data.

Au delà du stockage 

Les datacenters, qui stockent 85% des données (les 15% restants sont sauvegardées par les particuliers), sont soumis à rude épreuve. La priorité pour les entreprises est de contenir l’inflation des coûts. "La solution est de baser l’infrastructure sur des matériels banalisés, motorisés par des processeurs d’Intel ou d’AMD, et de déplacer l’intelligence sur la couche de logiciel au dessus, estime Christian Hiller. Ceci permettrait de libérer de l’argent pour le développement d’applications là où se trouve la vraie valeur."

Mais EMC ne veut pas se cantonner aux matériels de stockage. Il se présente comme un fournisseur complet d’infrastructure intelligente en jouant la synergie avec ses trois filiales dans le logiciel : VMWare dans la virtualisation des serveurs, RSA Security dans l’analyse de sécurité et Pivotal dans le Big Data. Dans sa keynote, Fidelma Russo, vice-présidente, présente le groupe comme une fédération entre ces différentes entités. Autant dire que la mise en bourse de VMWare, réclamée par certains investisseurs, n’est pas à l’ordre du jour. EMC tente également d’aller au-delà du stockage de données en investissant les deux autres éléments matériels constitutifs des datacenters : les serveurs de calcul et les équipements de réseaux. Mais en privilégiant l’intégration entre les trois types de matériels, comme le font HP ou Dell.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media