Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En 2014, Amazon a créé 6 000 emplois permanents en Europe

Actus Reuters Amazon a créé 6 000 nouveaux emplois permanents en Europe en 2014 pour répondre à la forte hausse de la demande, a annoncé le 13 janvier le groupe américain de commerce électronique.
mis à jour le 14 janvier 2015 à 07H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En 2014, Amazon a créé 6 000 emplois permanents en Europe
En 2014, Amazon a créé 6 000 emplois permanents en Europe © Scottish Government - Flickr - c.c.

Amazon a créé 6 000 nouveaux postes en Europe en 2014 pour répondre à la forte hausse de la demande, dévoile le 13 janvier le groupe américain de commerce électronique. Il a précisé dans un communiqué qu'il emploie désormais 32 000 salariés permanents dans l'Union européenne, compte tenu de ces nouveaux postes créés dans les centres de logistique, de services à la clientèle, de développement de logiciels, de gestion de la chaîne d'approvisionnement et de design.

"Nous sommes encore dans une phase d'investissement et espérons être en mesure de pourvoir de nouveaux postes en 2015", a déclaré Xavier Garambois, vice-président en charge du commerce de détail dans l'Union européenne, tout en ajoutant que la demande en Europe n'a jamais été aussi importante.

1 200 postes créés en Allemagne

Amazon a précisé qu'environ 1 200 nouveaux postes avaient été créés en Allemagne, son deuxième marché derrière les Etats-Unis où le groupe emploie 10 000 salariés permanents et plus de 10 000 travailleurs saisonniers. Le Royaume-Uni arrive en deuxième position en nombre d'emplois créés, le reste étant réparti entre les autres pays de la zone. Amazon a été affecté en Allemagne par une série de grèves dans ses entrepôts à l'appui de revendications portant sur les salaires et les conditions de travail.

Le syndicat des services Ver.di a organisé de fréquentes grèves depuis mai 2013 pour tenter d'obtenir des hausses de salaires pour les salariés des entrepôts du groupe, conformément aux accords collectifs signés dans l'ensemble du secteur de la vente par correspondance et de la distribution en Allemagne. Mais Amazon a rejeté à plusieurs reprises ces revendications syndicales, arguant que dans ses entrepôts, les salariés sont des manutentionnaires et reçoivent déjà des salaires supérieurs à la norme du secteur.

Avec Reuters

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media