Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En Chine, des stylos connectés pour surveiller le travail des écoliers

Vu ailleurs Des stylos qui enregistrent l'activité écrite des élèves seront distribués dans les écoles en Chine à la prochaine rentrée scolaire, renforçant les technologies de surveillance employées dans les établissements.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En Chine, des stylos connectés pour surveiller le travail des écoliers
Le stylo connecté "LePen", utilisé en Chine. © capture d'écran Youku

Reine de la surveillance généralisée, la Chine n'est jamais à court d'idées pour étendre ses technologies intrusives à chaque strate de sa population. Sa dernière cible : les écoles. Depuis qu'une jeune fille de l'île de Hainan, dans le sud du pays, a publié fin juillet sur les réseaux sociaux un message expliquant que son professeur avait distribué à toute sa classe des stylos connectés pour surveiller leurs devoirs d'été, la presse a révélé que leur usage serait généralisé lors de la prochaine rentrée scolaire. 

La caméra du stylo enregistre tout ce qui est écrit et envoie des notifications au professeur, qui lui permettent de savoir tout ce qui est produit, quand et en combien de temps. Ce qui fait beaucoup de données à traiter par l'enseignant, mais apparemment un logiciel servirait d'outil d'analyse.
 

les écoles multiplient les outils de surveillance

Les stylos connectés ont "l'avantage" de pouvoir suivre l'activité scolaire des élèves y compris en période de confinements. La Chine, qui continue d'appliquer sa stratégie zéro Covid, maintient des confinements dans certaines parties du pays en cas de contaminations au Covid-19. C'était justement le cas d'une ville balnéaire sur l'île de Hainan, qui en a décrété un le 6 août.

Ce n'est pas la première fois que la Chine utilise des technologies de surveillance dans les écoles. Certaines classes sont équipées de caméras reliées à un système d'intelligence artificielle, destinées à vérifier l'attention des élèves en analysant l'expression de leurs visages. Des écoles imposent même aux élèves de porter des capteurs d'ondes cérébrales, ou des uniformes intégrant des capteurs de géo-tracking. Dans certaines maternelles, les parents peuvent suivre un live-stream de la classe toute la journée.