Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En conflit avec une société américaine sur deux brevets, Parrot perd une première bataille

Parrot a été condamné en première instance à payer 7,8 millions de dollars de dommages et intérêt à Drone Technologies. Le Français est accusé d'avoir enfreint deux brevets détenus par la société américaine portant sur des technologies de contrôle par smartphone des engins volants.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En conflit avec une société américaine sur deux brevets, Parrot perd une première bataille
En conflit avec une société américaine sur deux brevets, Parrot perd une première bataille © Parrot

L'essor de Parrot aux Etats-Unis - la société française vient d'ouvrir un bureau spécialisé dans les drones au cœur de la Silicon Valley - est ralenti par un conflit avec une société américaine. Début 2014, la société Drone Technologies avait intenté une action en justice contre Parrot pour violation de brevets. Le conflit porte sur deux technologies liées au pilotage des drones de loisirs par smartphone. Elles permettent l'exploitation des accéléromètres et magnétomètres du téléphone afin de l'utiliser comme une manette de contrôle sensible aux mouvements.

lourds dommages et intérêts

Le jury de la Cour américaine du District de l’Ouest de la Pennsylvanie a donné raison au plaignant le 1er mai. Parrot devra verser 7,8 millions de dollars (environ 7 millions d'euros) à Drone Technologies : 3,8 millions de dollars au titre des préjudices passés et 4 millions pour ceux à venir. Bien moins que les 25 millions de dollars réclamés par la société.

Mais l'affaire n'est pas close : Parrot a demandé à l’Office américain des brevets (USPTO) d'examiner la validité des deux brevets du plaignant. Son verdict sera connu à l'automne. Ce litige, qui porte uniquement sur le marché américain, aura forcément des conséquences sur les résultats de l'entreprise. Celle-ci avait provisionné dans ses comptes les frais de justice mais pas le montant des dommages et intérêts. Le titre perd près de 3% en matinée ce 4 mai. Parrot Inc, la filiale américaine du groupe, a réalisé un chiffre d’affaires de 36 millions d’euros en 2014, en hausse de 32% par rapport à 2013.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media