Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En France, l'américain QVC veut "réhumaniser" l'e-commerce avec le téléshopping

QVC, géant américain du téléshopping est devenu un acteur incontournable du e-commerce. Présent en France depuis l'été 2015, il affirme que 53% de ses revenus sont tirés du digital. Ses émissions de téléshopping (3800 heures diffusées en direct en 2016) lui permettent de créer une relation interactive et immersive avec les clientes en quête de conseils. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le téléshopping : l'étonnante stratégie de QVC pour réhumaniser l'e-commerce
En France, l'américain QVC veut "réhumaniser" l'e-commerce avec le téléshopping © QVC

"Nous sommes bien plus qu'une chaîne de téléshopping", insiste Steve Bridgeman, le directeur général de QVC France, lors d'une conférence de presse tenue ce mardi 31 janvier 2017. Née aux Etats-Unis en 1986, l'entreprise QVC est un acteur historique du téléachat. Spécialisée dans la vente de produits de beauté, de mode, de sport et pour l'univers de la cuisine et de la maison, la société s'adresse quasiment exclusivement à la gent féminine : 83% de ses clients sont des femmes.

 

53% des revenus français tirés du digital

Au fil des années, la société s'est largement tournée vers le monde du e-commerce pour coller aux nouvelles habitudes des consommateurs. "Nous ne sommes pas uniquement une chaîne télévisée avec un call center. Aujourd'hui, en France, 53% de nos transactions se font sur internet, dont 50% depuis un appareil mobile. Nous sommes réellement un vendeur multicanal. Vous pouvez acheter depuis l'appareil de votre choix, au moment de votre choix", argue le manager France.

 

Depuis août 2015, la chaîne est diffusée auprès de 18 millions de foyers français, notamment via les opérateurs Orange, Free et Bouygues. Dans l'Hexagone, QVC emploie 170 collaborateurs, dont une partie est affectée à l'enregistrement des émissions, diffusées en direct. "Nous avons diffusé 3800 heures de direct cette année. Et 600 vidéos de démonstration sont disponibles en replay sur notre site e-commerce", indique Steve Bridgeman.

 

La télévision pour une relation interactive et immersive

Tout au long de la présentation, le dirigeant s'est félicité des débuts prometteurs de QVC en France et a indiqué vouloir doubler son chiffre d'affaires en 2017, sans pour autant dévoiler les chiffres de ventes ou le montant du panier moyen sur ce nouveau marché. "Nous ne communiquons que nos chiffres globaux", se défend-il. En 2015, QVC monde a ainsi enregistré un chiffre d'affaires de 8,7 milliards de dollars. Cotée en Bourse, l'entreprise ne pourra révéler que dans quelques semaines ses chiffres pour l'exercice 2016.

 

L'entreprise affirme tirer son épingle du jeu grâce à "la nouvelle expérience shopping" qu'elle propose au travers d démonstrations des présentatrices et à la place importante accordée à l'humain dans l'acte d'achat. "Dans un environnement numérique, le consommateur cherche la bonne personne pour être conseillé dans son achat", expose Steve Bridgeman. Selon lui, le canal télévision permet d'instaurer une relation à la fois interactive et immmersive : "On répond à leurs questions en temps réel. En appelant, un client peut poser une question que 1000 autres personnes se posent et la réponse sera donnée à 24 000 autres personnes qui regardent l'émission". Une nouvelle fois, il fait valoir l'approche 360 degrés de QVC : "Cette interaction ne dure pas juste le temps du direct. Après l'émission, le centre d'appel est ouvert 24h/24 et 7j/7. Et sur notre page Facebook, ce sont souvent les clientes qui répondent, elles-mêmes, aux questions posées par d'autres clientes".

 

La carte du Made in France

Autre levier actionné pour satisfaire les clients : une livraison assurée dans les 3 à 5 jours ouvrés. Des délais permis "car nous achetons et possédons la totalité des références que nous proposons", précise Steve Bridgeman. Autre point mis en avant : la possibilité pour les clientes de tester le produit pendant 30 jours, puis de le renvoyer gratuitement pour un remboursement s'il ne convient pas. Et, afin de coller davantage aux attentes des consommateurs français, QVC entend jouer la carte du Made in France. "Nous allons doubler notre nombre de marques françaises. Elles vont représenter 30% de notre offre en 2017", assure le dirigeant, qui explique participer au développement national, puis international de jeunes marques, dont la distribution est encore limitée.

 

Outre ces leviers traditionnels, la société fait également le pari des nouvelles technologies. Bientôt, QVC sera disponible sur l'Apple TV et l'entreprise travaille également sur des fonctionnalités de réalité augmentée pour permettre aux consommatrices de visualiser le rendu d'un produit à une taille ou une couleur spécifique sur leur morphologie. Dernier axe de développement prévu pour 2017 : une convergence du monde digital et du monde physique, notamment via des points de rencontre... Mais nous n'en saurons pas plus !

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale