Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En fusionnant, RFMD et TriQuint créent le numéro 1 mondial des circuits radiofréquences

La société NewCo, que ces deux américains vont créer, montera sur le première marche du podium du marché des composants radiofréquences. Au détriment de l’actuel leader Skyworks.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En fusionnant, RFMD et TriQuint créent le numéro 1 mondial des circuits radiofréquences
En fusionnant, RFMD et TriQuint créent le numéro 1 mondial des circuits radiofréquences © Converteam

Comme pronostiquée par le cabinet de conseil AlixPartners, la consolidation dans les semi-conducteurs est relancée. Elle démarre dans les composants radiofréquences avec la fusion de deux spécialistes américains du secteur : RF Micro Devices (RFMD) et TriQuint. Avec 7 000 personnes et un chiffre d’affaires cumulé d’un peu plus de 2 milliards de dollars en 2013, la société NewCo, qu’ils vont créer à parité égale, se hisse à la première marche du podium occupée jusqu’ici par l’américain Skyworks (4 700 personnes et 1,8 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2013). Robert Bruggeworth, le directeur général de RFMD, en deviendra le patron exécutif, tandis que Ralph Quinsey, le directeur général de TriQuint, prendra le poste de président.

Un marché de 8 milliards tiré par le mobile

Selon TriQuint, les composants radiofréquences représentent un marché mondial de l’ordre de 8 milliards de dollars en 2013 dont 6 milliards dans les mobiles, 500 millions dans l’aérospatial-défense, et 1,5 milliard dans les équipements télécoms sans fil. Les perspectives s’annoncent alléchantes puisque la croissance attendue sur les cinq ans à venir atteindrait respectivement 13%, 6% et 2% par an sur les trois segments.

Ceci n’empêche pas TriQuint d’enregistrer une perte de 26,2 millions de dollars en 2012 et de 38 millions de dollars en 2013, et ce malgré une hausse de ses ventes de 8% en 2013. Une situation due à la pression sur les marges et à la guerre des prix dans le segment des mobiles. La concurrence est féroce. En plus de Skyworks, TriQuint et RFMD, le marché compte de nombreux compétiteurs comme les américains Avago Technologies et Qualcomm, les japonais Murata, Renesas et Mitsubishi Electric, ou encore le chinois RDA Microelectronics.

Une nouvelle génération de composants

Le marché connait un grand bouleversement avec le développement de solutions en silicium-germanium et en silicium, moins onéreuses que les composants traditionnels en arséniure de gallium qui faisaient jusqu’ici la fortune de RFMD et TriQuint. Dans le même temps, le nitrure de gallium s’impose comme la voie d’avenir pour l’aérospatial-défense. Une évolution qui réclame des gros investissements et pénalise la profitabilité des industriels, selon les analystes.

NewCo mise sur les synergies entre RFMD et TriQuint pour générer une économie de 150 millions de dollars dans deux ans sur les coûts fixes et relever la marge brute à 45%.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale