Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[En images] Amazon ouvre ses "Sphères" au public

Vidéo Le 30 janvier, Amazon a ouvert au grand public ses trois sphères monumentales. En construction depuis des années dans le centre-ville de Seattle, ces nouveaux locaux témoignent de la volonté de puissance du géant du e-commerce.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon ouvre ses Sphères au public
[En images] Amazon ouvre ses "Sphères" au public © Seattlespheres.com

Ce n’est pas un nouveau concept de supermarché ou l’ouverture d’un énième centre de distribution qui est annoncé par Amazon. Le mardi 30 janvier, après cinq ans de conception et de travaux, les “sphères” monumentales construites par l’entreprise ont enfin ouvert leurs portes au public à Seattle. Pour Amazon, ces nouveaux locaux sont l’aboutissement d’une grosse opération de communication. Le projet en dit long sur la stratégie de l’entreprise pour s’intégrer dans sa ville natale.

 

 

(JORDAN STEAD / Amazon)

 

Entre le jardin botanique et l’espace de travail

Les sphères ont été construites au pied du siège d’Amazon, dans le centre ville de Seattle où l’entreprise a élevé quatre gratte-ciels de 150 mètres. Dans ces serres gigantesques, une végétation luxuriante a été installée par l’équipe horticulture d’Amazon. Entre les touffes de plantes, des groupes de visiteurs se frayent un chemin. Ca et là, des personnes imperturbables travaillent sur leur ordinateur, le badge flottant sur la chemise.

 

Entre le jardin botanique et l’espace de travail, les sphères abritent quelque 40 000 plantes et des salles de réunion perchées dans les arbres. Par-delà le bruit des rivières et des cascades artificielles, on devine tout de même un air de greenwashing et d’opération séduction. “Avec The Spheres, notre but est de créer un lieu de rassemblement unique où les employés peuvent collaborer et innover ensemble et où la communauté de Seattle peut se réunir pour expérimenter la biodiversité au coeur de la ville”, exprime dans un communiqué John Schoettler, vice-président de l’immobilier et des infrastructures d’Amazon.

 

 

Amazon veut devenir un voisin modèle

Ces nouveaux locaux devraient donc profiter également aux écoles et aux universités locales à l’occasion de parcours pédagogiques et de partenariats. Depuis quelques années, Amazon multiplie les initiatives à Seattle pour devenir le voisin modèle : en distribuant des bananes dans la rue, en sponsorisant les feux d’artifice du 4 juillet ou en hébergeant bientôt des sans-abris dans l’une de ses tours. Il faut dire que le géant du e-commerce a du mal à se faire discret... Avec 40 000 salariés travaillant intramuros, l’entreprise occupe 19 % des bureaux de la ville. Une présence qui génère pour les autres habitants des effets indésirables, notamment une hausse considérable des loyers.

 

En parallèle, Amazon est toujours à la recherche d’une ville pour implanter son second siège social, un projet d’investissement de 5 milliards de dollars et susceptible de créer 50 000 emplois. Mi-janvier, l’entreprise a révélé une présélection de 20 villes nord américaines dont Toronto, New York, Los Angeles, Chicago ou encore Washington D.C.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale