Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[En images] Les quatre entreprises lauréates des prix des créateurs de logiciels du Syntec Numérique

Vidéo Ce 13 septembre le Syntec Numérique et le cabinet EY révélait leur étude annuel : le Top 250 des éditeurs de logiciels français. La soirée a également été l'occasion de récompenser quatre sociétés qui se sont particulièrement illustré dans le secteur sur un an. Un jury d'experts et de journalistes a choisi les pépites lauréates des prix innovation, jeux vidéo et international. Le prix du public a lui été décerné par un vote en direct durant la soirée.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Prix Innovation

The CoSMo Company a été récompensée pour sa plateforme de modélisation et de simulation des systèmes complexes. Créé en 2010 à Lyon, l'entreprise a levé 3,8 millions d'euros en 2014 et compte déjà pour clients la SNCF, Alstom, GE… Elle compte 44 employés et a réalisé un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros en 2015.

Prix Jeux vidéo

Le studio de jeux vidéo Asobo a été créé en 2002. Mais pour ses 100 développeurs l'année écoulée a été exceptionnelle. Et pour cause : le bordelais a été choisi par Microsoft pour développer les premiers jeux holographiques pour le casque de réalité augmentée HoloLens. L'entreprise a réalisée en 2015 un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros. 

 

 

Prix International

Créée en 2005 à Gémenos (Bouches-du-Rhône), Neotys s'est spécialisée dans les tests de charge et la supervision de performance pour les applications web et mobiles. L'entreprise de 69 personnes édite notamment le logiciel NeoLoad qui permet de simuler la connexion simultanée d’un grand nombre d’utilisateurs sur une application et d’analyser son comportement en temps réel. Si elle a décroché ce prix international, c'est que près de 80% de son chiffre d’affaires (9 millions d'euros en 2015) est réalisé en dehors de la France, dans plus de 70 pays.

 

Prix du public

Tvty marquera ce 13 septembre 2016 d'une pierre blanche dans son agenda. Le matin l'entreprise et sa technologie de publicités ultraciblées annonçait une levée de fonds de 6 millions d'euros, le soir le public de la cérémonie du Top 250 du Syntec Numérique lui donnait ses votes. La jeune pousse a été créée fin 2009 comptes désormais 60 salariés répartis dans trois bureaux à New York, Londres et Paris et a suscité l'intérêt de Google...

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale