Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En pleine épidémie de coronavirus, JD.com déploie drones et robots à Wuhan

Vidéo JD Logistics déploie drones et robots de livraison dans les rues désertes de la ville chinoise de Wuhan, où se situe l'épicentre de l’épidémie de coronavirus Covid-19. Une manière pour JD.com de maintenir ses activités à flot, alors que le commerce en ligne semble effectivement présenter un intérêt dans le but de limiter les contaminations.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En pleine épidémie de coronavirus, JD.com déploie drones et robots à Wuhan
En pleine épidémie de coronavirus, JD.com déploie drones et robots à Wuhan © JD Logistics

JD Logistics n’entend pas laisser le coronavirus Covid-19 saper ses affaires dans la région de Wuhan, en Chine, où se situe l’épicentre de l’épidémie. Le géant chinois de l’e-commerce JD.com déploie depuis le début du mois de février des drones et robots autonomes pour assurer la continuité de ses services logistiques dans cette période difficile. Il assure, par ailleurs, que les livraisons à destination des établissements de santé sont notamment "priorisées", afin de "réduire les contacts entre humains"… et, donc, les risques de contaminations.

 

JUSQU’à 70 DEGRéS D’AUTOMATISATION

JD Logistics dit vouloir, à travers cette opération d’envergure, assurer un fonctionnement "normal" dans ses entrepôts et mettre ses ressources disponibles "au service de la société". Dans les faits, les locaux de l’entreprise sont déjà automatisés et à même de tourner "24 heures sur 24, 7 jours sur 7". Selon cette dernière, le commerce en ligne serait, d’ailleurs, "le moyen le plus sûr" de faire ses courses alors que l’épidémie fait rage. Alors que ces entrepôts traitent habituellement 600 000 commandes par semaine en moyenne, ils en auraient préparé pas moins de 1 000 000 entre le 24 janvier et le 2 février.

 

La firme, qui a ouvert un premier parc logistique 5G fin 2019, vante les "70 degrés d’automatisation distincts" reposant sur diverses couches d’intelligence artificielle – dont les techniques d’apprentissage profond et de reconnaissance d’images. Ses robots autonomes pensés pour effectuer la livraison du dernier kilomètre, tout comme ses drones de livraison, permettent de pallier l’absence d’humains et de maintenir son activité. Les spécifications techniques de ces derniers n’ont pas été communiquées, mais une photo publiée par JD Logistics prouve qu’il s’agit bien là d’appareils de sa propre conception – on y aperçoit un opérateur portant un masque contrôler à distance un robot avec une télécommande, dans une rue déserte.

 

 

Déjà spécialiste des MAGASINS AUTOMATISéS 

A noter que trois villes (Shenzhen, Dongguan et Guilin) de la grande baie, au sud du pays, bénéficient, depuis 2017, des magasins de proximité de JDX Mart, fonctionnant sans aucune intervention humaine. Un argument supplémentaire pour la société, qui sous-entend ainsi limiter les contacts entre humains.

 

 

JD.com n'est pas la seule entreprise chinoise à s'impliquer dans la gestion de la crise sanitaire. Début février, le fondateur d'Alibaba, Jack Ma, a notamment fait un don de 100 millions de yuan (soit environ 13 millions d'euros) en faveur des travaux de recherche menés dans l'espoir de découvrir un vaccin contre la maladie. A l'international, Apple, Microsoft, Dell, Bayer et Cargill ont aussi formulé des promesses de don. Des élans de générosité qui ne sont pas entièrement désintéressés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media