Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En rachetant Skybox Imaging, Google aura des images plus fraîches et moins chères de la surface de la terre

Google, a acheté le 11 juin 2014 le fabricant de satellites Skybox Imaging. Cette jeune pousse défie depuis sa création, il y a cinq ans, les géants du secteur de l'imagerie commerciale, avec ses satellites plus petits, moins chers et dont les images sont plus rapides à traiter. Elle permettra à la firme de Mountain View d'avoir des photos plus fraiches sur son service de cartographie en ligne Google Earth. 

mis à jour le 11 juin 2014 à 11H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En rachetant Skybox Imaging, Google aura des images plus fraîches et moins chères de la surface de la terre
En rachetant Skybox Imaging, Google aura des images plus fraîches et moins chères de la surface de la terre © google maps

[ACTUALISATION - 11 juin à 11h] Le gourmand Google a annoncé le 11 juin avoir mis la main sur la société de satellites Skybox Imaging, pour 500 millions de dollars (369,3 millions d'euros) en numéraire. L'opération sera effective lorsque les autorités américaines auront autorisé le rachat. Cette acquisition vient peu de temps après celle du fabricant de drones Titan Aerospace, que le géant du net s'est offert mi-avril 2014.

Google pourrait déployer une flotte de 180 mini-satellites, pour connecter les zones blanches de l'Internet, notamment en Afrique. Ils fourniront aussi des images plus récentes et moins chères de la surface de la terre pour le service de cartographie en ligne Google Earth.

L’imagerie satellite commerciale est dominée par deux géants : Digitalglobe et Airbus Defence & Space. Ces groupes utilisent leurs satellites pour construire des images d’archives, qu’ils vendent ensuite à des clients comme Google, Microsoft ou le gouvernement américain, détaille le site de Businessweek. Ces sociétés payent plus si elles veulent actualiser certaines images spécifiques. Mais la durée de traitement des nouvelles données graphique est longue. La plupart des images satellites de Google Maps ou Google Earth par exemple ont entre un et trois ans d’âge. Une éternité à l’heure d’Internet.

300 000 millions de dollars pour un lancement

Des start-up comme Skybox ou Planet Labs sont capables de fabriquer des satellites bons marchés, de la taille d’un mini-réfrigérateur. Ils sont lancés dans l’espace, arrimés à des fusées dont ils ne sont considérés que comme des charges secondaires, pour des sommes s’échelonnant de 300 000 à quatre millions de dollars, précise Businessweek. Leurs images en HD sont traitées par des logiciels spécifiques, créés par des équipes de développeurs informatiques en interne.

En cinq années d’existence, Skybox a levé 91 millions de dollars. Surveillance des frontières, transporteurs maritime de marchandises… Dix clients payent aujourd’hui la jeune pousse pour avoir des images fraîches de la surface de la Terre. Les sociétés de cartographies en ligne, notamment Google, seraient en train de négocier leur contrat avec la start-up.

A terme, les nouvelles entreprises d’imagerie satellite commerciale pourraient proposer des images en temps réel de la terre. En permettant de répondre au jour le jour à des questions du type : "Combien d’hectares de blés poussent aujourd’hui en Vendée ?", ou encore : "Combien de bateaux se dirigent en ce moment vers le port de Marseille ?", ces données pourraient intéresser de nouveaux clients, comme les traders ou encore les entreprises du secteur de l’énergie.

Ci-dessous, une vidéo en HD réalisée avec un satellite de Skybox :

Lélia de Matharel

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale