En Russie, Blablacar a un nouveau concurrent : Yandex

Yandex, sorte de Google russe, développe ses services liés à la mobilité. Après avoir créé une co-entreprise avec Uber, il lance un service de covoiturage. Un concurrent de poids pour le français Blablacar.

Partager
En Russie, Blablacar a un nouveau concurrent : Yandex
Yandex va lancer son service dans la ville de Rostov, au sud-ouest du pays.

En Russie, le géant français du covoiturage Blablacar est cerné de toutes parts. Moins d’un an après le lancement d’un service de mise en relation de conducteurs et voyageurs, Beepcar, par Mail.Ru, c’est un autre poids-lourd du pays qui lance une application concurrente : Yandex. Le Google russe annonce la mise sur orbite de l’application "Compagnon" qui permet de trouver un camarade de voyage. Il va être testé dans les régions de Rostov (au sud-ouest) et Krasnoïarsk (au centre du pays).

Compagnon, destiné aux trajets courts... pour le moment

Pour l’instant, l’appli de Yandex se concentre sur des trajets de courte distance, à l’intérieur d’une agglomération, là ou Blablacar et Beepcar proposent des solutions pour des trajets plus longs. Le modèle de tarification est semblable à celui de Blablacar : l’appli suggère un montant correspondant au partage de frais en fonction de la longueur du trajet, mais le conducteur et le passager peuvent convenir d’un autre montant.

Pour les conducteurs, la fonctionnalité est intégrée à l’appli "Yandex Navigator", sorte de Google Maps, pour les conducteurs. Des applis destinées aux passagers doivent être prochainement lancées sur Android et iOS.


Avec ce nouvel outil, Yandex développe son écosystème de services de mobilité. Il dispose déjà d’outils de cartographie, d’un service de mise en relation avec des chauffeurs de taxis et VTC (qui a fusionné avec la version locale d’Uber, d'interfaces de bord pour véhicules connectés.Il développe aussi une plate-forme pour le véhicule autonome.

tensions autour du covoiturage

Le développement du covoiturage entre particuliers ne fait pas que des heureux en Russie. A l’automne 2017, selon la chaine russe RBC, une association de transporteurs routiers avait déposé un recours devant le tribunal de Timashevsky pour tenter de faire interdire les applications de covoiturage. Il avait dans un premier temps accédé à cette requête, avant de revenir sur cette décision. L’entrée d’acteurs russes sur ce marché va peut être momentanément apaiser les tensions.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS