Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Energiency lève 4,5 millions d'euros pour accélérer à l’international

Levée de fonds Sur le marché lié à la performance énergétique industrielle, la start-up rennaise nourrit de fortes ambitions. Pour atteindre ses objectifs, Energiency vient de boucler une deuxième levée de fonds de 4,5 millions d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Energiency lève 4,5 millions d'euros pour accélérer à l’international
L’équipe devrait doubler d’ici à la fin 2021. © Energiency

Après un premier tour de table en janvier 2017, Energiency vient de signer une nouvelle opération financière, à hauteur de 4,5 millions d'euros. Aux investisseurs historiques de la start-up rennaise s’ajoute aujourd’hui Encevo, présenté comme le plus grand acteur du marché de l’énergie au Luxembourg. En amorçage, elle avait déjà levé 2,7 millions d'euros auprès des fonds d’investissement ISAI, Go Capital, West Web Valley, InnoEnergy et 50 Partners qui participent également à ce tour en Série A.

 

Des économies pour les industriels

Fondée en 2013, Energiency a développé une plate-forme permettant aux industriels d’analyser en temps réel leurs données liées à leurs performances énergétiques, et in fine optimiser la consommation de leurs process. A son lancement commercial mi-2014, la start-up s’était positionnée sur le marché de l’agroalimentaire suite à un partenariat industriel avec le groupe Triballat Noyal, en tant qu’"early-adopter".

 

Elle déploie désormais sa plate-forme sur l’ensemble du secteur industriel – automobile, acier, chimie… – ciblant des groupes multi-sites inscrits dans une démarche 4.0. Sa technologie est ainsi utilisée par des groupes comme Solvay, Arcelor Mittal ou SKF en Europe et en Asie. Energiency promet à ses clients de réaliser de 5 à 15% d’économies d’énergie avec un retour sur investissement d’un an. Elle travaille également sur le développement de nouvelles fonctionnalités liées à la flexibilité des usages de l’énergie. 

 

25 à 30 % visés à l’export et des recrutements

L’export est l’un des axes de croissance d’Energiency qui réalise aujourd'hui 20% de son activité à l’international. "Nous sommes partis de zéro il y a deux ans. Et souhaitons faire passer cette part à 25-30% dès cette année, en prenant rapidement une position dominante en Europe. Mais nous avons vocation à accompagner nos clients partout dans le monde", explique Arnaud Legrand, le président d’Energiency. Pour accélérer, la société prévoit d’ouvrir un bureau en Allemagne courant 2020 en s’appuyant sur le fonds Encevo très présent sur ce territoire industriel.  

 

Pour accompagner sa stratégie, la start-up va devoir renforcer son équipe, qui compte à date 20 salariés. Les fonds levés doivent lui permettre de doubler ses effectifs d’ici à la fin 2021. "Nous allons recruter des business-developper avec une culture 'internationale', mais aussi des profils techniques pour poursuivre nos démarches de R&D". En mars 2018, Energiency s’était installé à La Cartoucherie, une ancienne usine de l’armée en périphérie de Rennes, lui permettant d’accueillir jusqu’à 50 personnes. Arnaud Legrand – qui ne communique pas son chiffre d'affaires  –  évoque "une croissance à trois chiffres sur l’exercice 2020". Le dirigeant espère atteindre la rentabilité d’ici deux à trois ans, mais prévoit d’ores et déjà une nouvelle levée de fonds à cette échéance.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media