Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Entre Messenger Rooms et WhatsApp, Facebook renforce son offre d'appel vidéo

Facebook lance une nouvelle fonctionnalité de visioconférence baptisée "Messenger Rooms". Ce service permet de passer des appels vidéos pouvant regrouper jusqu'à 50 personnes sans limite de temps. En parallèle, WhatsApp renforce son offre puisque les appels vidéos pourront regrouper jusqu'à 8 personnes, contre 4 auparavant.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Entre Messenger Rooms et WhatsApp, Facebook renforce son offre d'appel vidéo
Entre Messenger Rooms et WhatsApp, Facebook renforce son offre d'appel vidéo © Facebook

Facebook muscle son offre d'appel vidéo pour répondre à la demande en forte croissance. Bonne nouvelle pour les utilisateurs de WhatsApp : les appels et appels vidéo vont désormais pouvoir regrouper jusqu'à 8 personnes, contre 4 auparavant, sur ce service messagerie crypté de bout-en-bout. Mais Facebook a aussi et surtout annoncé vendredi 24 avril 2020 le lancement d'un nouveau service d'appel vidéo baptisé "Messenger Rooms".

Messenger Rooms : jusqu'à 50 personnes

Messenger Rooms permet de créer un "espace" vidéo depuis Messenger et Facebook qui peut accueillir jusqu'à 50 personnes, et ce sans limite de temps. Le lien peut être visible sur le fil d'actualités Facebook, ainsi que dans des groupes ou des événements. A tout moment, le créateur peut verrouiller ou déverrouiller une "room", c'est-à-dire y empêcher l'accès à de nouvelles personnes.

 

Les "Rooms" auxquelles un utilisateur Facebook a accès peuvent apparaître sur son fil d'actualités,
en fonction de ses paramètres de confidentialités.

 

L'initiateur de la "room" choisit les paramètres de visibilité lors de sa création. Il définit qui peut voir cet espace et le rejoindre, s'il est possible de partager un lien URL pour rejoindre l'appel, s'il y a un nombre limité de participants, etc. Il est possible de se connecter depuis un smartphone ou un ordinateur. A noter que même une personne n'ayant ni compte Facebook ni compte Messenger peut rejoindre une "room". Les personnes disposant de l'application Messenger pourront utiliser différents filtres de réalité augmentée et des fonctionnalités telles que les arrières plans immersifs et les éclairages d'ambiance.

 

L'initiateur de la "Room" définit lui-même les paramètres de visibilité de cet espace vidéo.

 

Un lancement international dans les semaines à venir

Messenger Rooms sera lancé dès cette semaine dans plusieurs pays pilotes et le sera dans les semaines à venir dans le reste du monde. Il sera aussi bientôt possible de créer et rejoindre une "room" depuis Instagram Direct, WhatsApp et les appareils Portal. Facebook assure ne pas écouter ni regarder ces appels vidéos mais précise d'emblée devoir parfois partager certaines informations, comme le nom de la "room" et des participants, avec des partenaires extérieurs qui l'aident dans l'examen et la résolution de problèmes.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, l'entreprise de Mark Zuckerberg cherche à renforcer sa position dans le secteur de la visioconférence à l'heure ou la demande explose. L'entreprise souhaite sans doute séduire les particuliers, dont certains ce sont tournés vers Zoom qui a lancé des offres avantageuses au début du confinement, mais qui enchaîne depuis les polémiques autour de sa sécurité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media