Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Entretien] "Cette pandémie a révélé l’importance du lien social dans l’entreprise", Armando Pastor (Rakuten France)

Entretien Armando Pastor est directeur Marketing & C2C de Rakuten France, où il dirige une équipe de 30 personnes basées à Paris. Il témoigne de la façon dont l'entreprise japonaise s'est adaptée pendant le confinement provoqué par l'épidémie de Covid-19. Où l'on croise le télétravail, l'appli Viber et... Marie Kondo.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Entretien] Cette pandémie a révélé l’importance du lien social dans l’entreprise, Armando Pastor (Rakuten France)
Armando Pastor (Rakuten) témoigne de la façon dont on a travaillé dans son entreprise pendant le confinement. © Rakuten L de Broca

L’Usine Digitale : Qu’a changé l’épidémie de Covid-19 à l’organisation du travail ?
Armando Pastor : Nous sommes un groupe international et nous avions anticipé la progression de l’épidémie. Rakuten est originaire du Japon. Par ailleurs, nous sommes habitués à travailler à distance. Le "remote" fait partie de notre culture. Mais cela a changé la communication au sein des équipes. Il a fallu être créatif pendant cette période. Il fallait accompagner les collaborateurs, les suivre régulièrement.

Par exemple, j’ai tenu à organiser des points informels en visio, pour avoir l’équivalent de ce qui se passe quand on croise quelqu’un dans le couloir, qu’on prend des nouvelles et qu’on peut embrayer sur un sujet professionnel. Cette pandémie a révélé l’importance du lien social dans l’entreprise.

C’est pour cela que j’ai aussi invité les managers de mon équipe à faire des stand-up meeting en visio pendant l’épidémie. Faire des points réguliers et rapides, c’est très important. Tout le monde, je crois, en était conscient car les outils de visioconférence ont été massivement utilisés au sein du groupe. Notamment l’application Viber qui appartient à Rakuten... ça tombait bien.

Quelles innovations managériales avez-vous initiées ou remarquées ?
Cela peut sembler anecdotique mais j’ai appris que des membres de certaines équipes ont organisé des apéros en visio, avec modération évidemment. C’est important pour garder un lien social informel. Ensuite, nous avons réussi à embaucher et accueillir des salariés pendant le confinement.

Quelles étaient vos relations avec vos supérieurs ?
Avec les N+1, on discutait énormément. J’ai eu de multiples conversations avec le siège au Japon ou avec nos équipes aux Etats-Unis. Aussi, nous avons maintenu toutes les réunions prévues avant le confinement. Certaines qui étaient prévues en chair et en os se sont tenues à distance, mais nous les avons toutes maintenues. Nous avons tout fait pour garder les routines, les habitudes.

Par ailleurs, nous avons mis en place des formations en ligne en management, en leadership, en communication ou au code informatique… pour accompagner les équipes à vivre ce moment. Tout a été fait pour que même à domicile, nous ayons une vie professionnelle sympa. Par exemple, on a pu visionner une vidéo de Marie Kondo, la star du rangement et "Ambassadrice de la joie" chez Rakuten, pour nous expliquer comment aménager un espace de travail bien organisé chez soi.

Comment s’est passé la sortie du confinement ?
Les équipes retrouvent peu à peu le chemin du bureau à Paris, mais le télétravail reste encore très présent.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media