Epic Games ouvre un nouveau front judiciaire contre Apple dans l'Union européenne

Epic Games a déposé une plainte à l'encontre d'Apple auprès de la Commission européenne. L'entreprise à l'origine du moteur Unreal et du jeu Fortnite accuse Apple de ne pas respecter le droit de la concurrence en obligeant les développeurs à utiliser son système de paiement pour toutes les transactions réalisées sur les applications accessibles sur l'App Store, en prenant au passage une taxe de 30%.

Partager
Epic Games ouvre un nouveau front judiciaire contre Apple dans l'Union européenne

Dans sa bataille contre Apple, Epic Games se tourne vers l'Union européenne. L'entreprise à l'origine du jeu à succès Fortnite a annoncé mercredi 17 février 2021 avoir déposé une plainte pour non-respect du droit de la concurrence à l'encontre d'Apple auprès de la Commission européenne.

Epic Games a utilisé son propre moyen de paiement
Epic Games subit des représailles de la part d'Apple suite à sa tentative de contourner son programme contraignant les développeurs à utiliser son système de paiement pour toutes les applications téléchargées sur l'App Store et les transactions réalisées via celles-ci. Apple prenant au passage une commission pouvant atteindre 30% sur l'ensemble de ces transactions.

"Apple ne devrait pas avoir le droit de bloquer ou taxer les transactions réalisées avec un autre service de paiement", a déclaré Tim Sweeney, CEO d'Epic Games, lors d'une conférence rapportée par Bloomberg. "L'ouverture des paiements sur ces magasins [d'applications, Ndlr] est essentiel pour éliminer l'avantage" qu'Apple et Google ont sur les appareils mobiles.

Apple, de son côté, affirme dans un communiqué : "Epic a activé une fonctionnalité dans son application qui n'a pas été examinée ou approuvée par Apple, et ils l'ont fait dans le but de violer les règles de l'App Store qui s'appliquent de façon égalitaire à l'ensemble des développeurs et protègent les clients". L'entreprise à la pomme justifie ainsi le fait d'avoir retiré Fortnite de l'App Store.

Déjà deux plaintes contre Apple dans l'UE
Epic Games a déjà ouvert des fronts judiciaires contre Apple aux Etats-Unis, en Australie et au Royaume-Uni. En Europe, il est probable que le dossier soit joint à une enquête antitrust de la Commission européenne ouverte au printemps 2020 suite à des plaintes déposées par l'entreprise suédoise Spotify et par "un distributeur de livres électroniques/livres audio".

Le gendarme européen cherche à déterminer si les règles imposées par l'entreprise pour la distribution d'applications sur l'App Store violent les règles de la concurrence européenne. La Commission a notamment dans son viseur cette taxe de 30% impossible à contourner puisque les achats effectués depuis les applications doivent obligatoirement passer par son système de paiement propriétaire. Au-delà, ce système empêche aussi les développeurs d'accéder à des données précieuses sur leurs clients qui sont collectées directement par Apple qui gère le système de paiement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS