Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ericsson et STMicro amorcent le démantèlement de ST-Ericsson

Actus Reuters L'équipementier télécoms Ericsson et le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics ont annoncé lundi un accord visant à se partager certaines activités de leur coentreprise dans les puces ST-Ericsson et à fermer le reste, après avoir tenté en vain de la vendre. ST-Ericsson n'a jamais dégagé de bénéfices depuis sa création en 2008.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'équipementier télécoms Ericsson et le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics ont annoncé lundi 18 mars un accord visant à se partager certaines activités de leur coentreprise dans les puces ST-Ericsson et à fermer le reste, après avoir tenté en vain de la vendre.

ST-Ericsson, qui n'a jamais dégagé de bénéfices depuis sa création en 2008, a pâti des difficultés du son principal client, le fabricant de téléphones Nokia et de la concurrence féroce en Asie.

Le suédois Ericsson reprendra la conception, le développement et la vente des puces liées au modem multimode LTE, tandis que STMicroelectronics récupérera les autres activités ainsi que certaines installations de tests et d'assemblage, précisent les deux groupes dans un communiqué commun.

Après la séparation, Ericsson devrait reprendre environ 1 800 salariés et sous-traitants, et ST-Microelectronics environ 950 personnes principalement en France et en Italie.

Le reste de la division, qui comptait au total 4 450 salariés dans le monde avant la décision, sera fermé.

Carlo Ferro, actuel directeur général délégué de ST-Ericsson, en deviendra le PDG à compter du 1er avril, en remplacement de Didier Lamouche, qui a annoncé lundi dernier sa démission.

ST prévoit de supporter entre 350 et 450 millions de dollars (270-350 millions d'euros) liés aux coûts de restructuration et de fermeture, soit un peu moins que le montant de 500 millions de dollars avancé en janvier.

Ericsson a passé des provisions de 3,3 milliards de couronnes suédoises (environ 380 millions d'euros) dans ses comptes de 2012 liée à la réorganisation de ST-Ericsson.

Avec Reuters (Cyril Altmeyer et Leila Abboud)

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale