Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ESILV, le numérique pour l'industrie

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ne l’appelez plus fac Pasqua ! Le pôle Léonard de Vinci qui, à la Défense, abrite notamment l’École supérieure d’ingénieurs Léonard de Vinci (Esilv) dépend de moins en moins du conseil général des Hauts-de-Seine. L’école, qui compte 771 élèves, espère en accueillir 1 200 dans deux ans. Et approfondir ce qui fait sa spécificité : mettre le numérique au service des industries.

En quatrième année, ses filières s’appellent « ingénierie financière, mécanique numérique et modélisation », « informatique et sciences du numérique », ou « énergies renouvelables ». Ses diplômés rejoignent à 36 % le secteur informatique, la banque (27%), l’automobile (16%), la mécanique (11%), l’énergie (10%). L’Esilv propose une filière entrepreneuriat avec deux autres établissements du pôle Léonard de Vinci : l’école de commerce EMLV et l’Institut de l’internet et du multimédia, spécialisé dans le webdesign.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.