Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Espionnage : Hollande demande à Obama que "toutes les explications soient fournies"

Dans la nuit du lundi 21 octobre, le président français François Hollande et le président américain barack Obama se sont entretenus par téléphone au sujet de l'interception par les services secrets américains de dizaines de millions de données téléphoniques de Français.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Espionnage : Hollande demande à Obama que toutes les explications soient fournies
Espionnage : Hollande demande à Obama que "toutes les explications soient fournies" © Parti socialiste - Flickr - C.C

François Hollande "a fait part de sa profonde réprobation à l'égard de ces pratiques, inacceptables entre alliés et amis, car portant atteinte à la vie privée des citoyens français" lors d’un entretien téléphonique avec Barack Obama.

Le président de la République française "a demandé que toutes les explications soient fournies, ainsi que l'ensemble des informations dont pourrait disposer l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden", selon un communiqué de l’Elysée.

Barack Obama et François Hollande "sont convenus de travailler ensemble pour établir les faits et la portée exacte des activités de surveillance révélées par Le Monde", ajoute le communiqué.

De son côté, la Maison Blanche avait expliqué, plus tôt dans la journée, que "certaines" révélations de la presse avaient "déformé" les activités des services secrets américains. "Le président (Obama) a dit clairement que les Etats-Unis avaient commencé à passer en revue" la manière de collecter des renseignements, afin de "parvenir à un équilibre entre les préoccupations de sécurité légitimes de nos concitoyens et alliés, et la protection de la vie privée qui inquiète tout le monde".

"Les Etats-Unis et la France sont des alliés et des amis, et entretiennent une relation de travail étroite sur de nombreuses questions, dont la sécurité et le renseignement", avait alors insisté la Maison Blanche.

Selon le communiqué de la présidence française, les deux hommes ont "ont souligné que les opérations de collecte de renseignement devaient être encadrées, notamment dans un cadre bilatéral, pour servir efficacement la seule lutte qui vaille, c'est-à-dire la lutte contre le terrorisme".

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale