Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Et le téléphone devint mobile

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Et le téléphone devint mobile
Et le téléphone devint mobile

En 1983, alors que l’américain Motorola commercialise le fameux Dyna TAC 8000X, la France accuse un sérieux retard dans la téléphonie mobile. Il faudra attendre 1986 pour voir le déploiement dans l’Hexagone, par le ministère des Télécommunications, du premier réseau de téléphonie mobile de première génération (1 G), Radiocom 2000. Fonctionnant sous la bande de fréquence des 400 MHz, il utilise la technologie numérique pour la signalisation et la modulation analogique de la voix. Au bout de deux ans, il compte déjà 60 000 abonnés. Distribués par France Télécom, les énormes combinés fabriqués par Matra, Alcatel et Sagem se retrouvent à 90 % dans des voitures. La nouveauté, c’est le "handover" (transfert intercellulaire) : les fréquences sont attribuées dans des "cellules", une zone géographique délimitée par la portée de l’onde radio.

Quand le téléphone quitte une cellule, il bascule vers une autre cellule sans coupure. Un an plus tard, la concurrence s’ouvre quand la Compagnie générale des eaux crée la Société française du radiotéléphone (SFR). Le nouvel arrivant exploite la norme NMT (Nordisk mobil telefon) développée par le suédois Ericsson. Fin 1991, France Télécom lance, à Strasbourg, le Bi-Bop, le premier vrai téléphone portable, mais qui souffre d’une trop faible portée. Il est rapidement dépassé par la norme américaine Groupe spécial mobile (GSM). Le service Radiocom 2000 sera supprimé par France Télécom en 1998, consacrant ainsi la suprématie américaine.

Patrick Déniel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Nano
23/03/2014 08h41 - Nano

Le GSM (Groupe special mobile) n'est pas une norme américaine mais une norme européenne dont les spécifications ont été définies en 1987 (multiplexage temporel des canaux - 2W pour piétions et jusqu'à 10W pour les systèmes embarqués automobiles entre autres)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Gonda
23/03/2014 05h54 - Gonda

La norme GSM (groupe spécial mobile) n'est pas américaine mais 100% européenne et quasi totalement française. Au contraire des normes US elle a introduit la carte SIM (autre invention française) et les envois de textes ce qui a retourné le marché du mobile en quelques années seulement. Le développement s'est fait en France -- A noter: je ne suis pas français et je ne vis pas en France mais j'aime bien rendre à César ce qui lui appartient.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale