Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Etat de crise chez Infineon

Le fabricant de puces allemand a annoncé hier le départ de son dirigeant Ulrich Schumacher. Connu pour ses déclarations fracassantes, l'homme avait porté toute la stratégie de l'ancienne division semi-conducteurs de Siemens depuis son introduction en bour
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×


De fait, le fabricant de semi-conducteurs vient d'ores et déjà de renoncer à déménager son siège social à l'étranger. Une proposition qui visait à alléger les charges fiscales de l'entreprise et dont Ulrich Schumacher était à l'origine.
Selon le syndicat allemand IG Metall, le départ de ce patron de 45 ans s'explique par une querelle sur la stratégie à suivre avec le directeur financier Peter Fischl et le numéro deux du groupe, Andreas von Zitzewitz.
Une partie du conseil de surveillance aurait également mis en cause le style de management d'Ulrich Schumacher considéré comme « trop autoritaire ».
Plusieurs annonces fracassantes de ce dernier avaient en effet provoqué la controverse en Allemagne, notamment l'an passé un projet de baisse des rémunérations des salariés aux performances jugées insuffisantes.
Emmanuel Grasland avec AFP