Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Etude] La visioconférence et l'e-commerce, grands gagnants du confinement

Étude D'après un sondage Odoxa, les applications et sites de visioconférence et d'e-commerce ont été les plus utilisés par les Français pendant la période de confinement. Des tendances qui devraient perdurer. Seul bémol : le paiement mobile, qui n'a pas reçu l'engouement espéré par manque de connaissance et de confiance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Etude] La visioconférence et l'e-commerce, grands gagnants du confinement
[Etude] La visioconférence et l'e-commerce, grands gagnants du confinement © Utsman Media-Unsplash

La visioconférence et l'e-commerce ont été les outils numériques les plus utilisés pendant le confinement, d'après un sondage* Odoxa sur les applications utilisées par les Français durant cette période. Respectivement, 55 % et 49 % des personnes interrogées ont eu recours à ces dispositifs.

La visioconférence pour garder le lien

Rapporté à la population adulte, 28,5 millions de personnes ont eu recours à des applications de visioconférence. Un chiffre qui n'est pas surprenant car cet outil est parfois indispensable dans le cadre du travail ou de la scolarité mais également dans le cadre personnel pour garder un lien social avec ses proches. Le confinement a vu par exemple naître la tendance des apéritifs virtuels. Fait intéressant : l'enquête note que la visioconférence n'a pas pâti des incidents de sécurité de l'application de visioconférence Zoom. Notons toutefois que certains Etats, comme New York, ont interdit à leurs services son utilisation.

Le recours massif au commerce en ligne n'est pas non plus une surprise. En effet, tous les magasins non essentiels ont été dans l'obligation de fermer temporairement. Dans le secteur alimentaire, 34 % des Français ont eu recours aux drives en commandant préalablement en ligne. Et le déconfinement ne va pas bousculer ces habitudes. En effet, 96 % des personnes interrogées déclarent poursuivre le recours aux sites et applications d'e-commerce (65 % au moins autant). De plus, 90 % des usagers des drives comptent poursuivre (53 % au moins autant), tout comme 91 % des utilisateurs des plates-formes de mise en relation entre producteurs et consommateurs. Les Français sont en revanche plus réticents sur les magasins sans caisse dans lesquels les paniers sont automatiquement scannés. Seuls 30 % d'entre eux sont séduits par ce dispositif.

Le paiement mobile, grand perdant

Enfermés chez eux, les Français ont dû trouver des occupations. A ce titre, les plateformes de streaming musical et vidéo ont été massivement utilisées par 43 % des Français. De plus, 40 % d'entre eux ont consulté des recettes sur des sites et des applications de cuisine. D'autres ont fait du sport grâce à des applications dédiées : c'est le cas d'un Français sur cinq (21 %).
 

Côté perdant, l'enquête cite le paiement par mobile. Seules 30 % des personnes interrogées ont souhaité voir se développer ce mode de paiement. Ils sont pourtant convaincus, pour 64 % d'entre eux, de l'intérêt d'un tel dispositif pour réduire les contacts en période de pandémie. Certains jugent même qu'il faut inciter les Français à adopter cet usage (44 %). L'enquête révèle que c'est le manque de confiance qui empêche les personnes de se saisir de ce mode de paiement. Elle note par ailleurs que l'augmentation du plafond du paiement sans contact à 50 euros a peut-être masqué les avantages du paiement par mobile.

*Méthodologie : L'enquête a été réalisée sur un échantillon de 1003 personnes âgée de 18 ans et plus sur internet les 13 et 14 mai 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media