Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Etude Cap Gemini] Le maillon manquant de la chaine logistique ? Le numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Une étude publiée le 6 décembre 2018 par Capgemini, intitulée "The digital supply chain’s missing link: focus", propose une analyse des processus de digitalisation de la chaine logistique des grandes entreprises. Résultat ? Une grande majorité des projets entrepris échouent, souvent faute d’une méthode de déploiement précise.  

[Etude Cap Gemini] Le maillon manquant de la chaine logistique ? Le numérique
[Etude Cap Gemini] Le maillon manquant de la chaine logistique ? Le numérique © Capgemini

La numérisation de la chaîne logistique est un processus que peu d’entreprises parviennent à mener à terme. Selon une étude publiée par Capgemini le 6 décembre 2018, intitulée "The digital supply chain’s missing link: focus", si la moitié des grandes entreprises interrogées considère la numérisation de leur chaine logistique comme une de leurs trois premières priorités, seules 14% d’entre elles parviennent à la mener au-delà de la phase de test.

 

Pour les organisations interrogées, la digitalisation de la chaine logistique reste une priorité. Excepté en France, où seules 39% des entreprises mettent la modernisation de leur logistique dans leurs trois premières priorités, c’est une priorité pour de nombreuses entreprises au Royaume-Uni (58%), en Italie (56%), aux Pays-Bas (54%) et en Allemagne (53%).

 

 

 

Trop de projets menés en même temps

D’après l’étude, il semblerait que les entreprises ont "tendance à trop se disperser" : en moyenne, le panel interrogé compte 29 projets de numérisation de la chaine logistique en phase de conception, de proof-of-concept ou pilote. Seules 14% d’entre elles réussissent à mettre au moins un de ces projets en œuvre ; mais ces quelques entreprises se voient récompensées, pour 94% d’entre elles, par une augmentation du chiffre d’affaires.

 

 

 

 

La dispersion évoquée par l’étude semble transparente : les organisations qui ont réussi à digitaliser leur chaine logistique à grande échelle, elles, ne géraient en moyenne que 6 projets en proof-of-concept, contre 11 pour celles qui ont échoué. De plus, une grande majorité de ces mêmes entreprises (87%) disposaient d’une procédure clairement établie pour estimer la réussite des projets pilotes, ainsi que de critères précis pour les classer par ordre de priorité d’investissement (75%).

 

 

 

 

Etapes clés

"Si la plupart des grandes entreprises ont bien compris l’importance de la digitalisation de la chaîne logistique, peu d’entre elles ont mis en place les mécanismes et les procédures nécessaires à sa concrétisation", analyse dans un communiqué Dharmendra Patwardhan, en charge de la Pratique Digital Supply Chain des activités Business Services de Capgemini.

 

"Les organisations mènent trop de projets en même temps, sans disposer d’infrastructures suffisantes ni adopter le type d’approche ciblée et sur le long terme qui a fait le succès des leaders du marché dans ce domaine", ajoute-t-il.

 

L’étude menée par Capgemini inclut des recommandations aux entreprises, et liste les étapes clés pour "une transformation réussie de la chaine logistique". Tout d’abord, "les dirigeants doivent promouvoir cette transformation et donner une orientation stratégique à la définition des objectifs et des priorités". Il faut ensuite, d’après l’étude, fédérer tous les différents partenaires impliqués dans la chaine logistique, avant de développer ses talents et une culture centrée sur le client.

 

Méthodologie 

Le Capgemini Research Institute a interrogé des responsables et dirigeants de départements logistiques de 1001 entreprises dans les secteurs des biens de consommation, du commerce de détail et de l’industrie manufacturière, sur leurs projets de digitalisation en cours. 80% des participants affichent un chiffre d’affaires supérieur au milliard de dollars au titre de l’exercice fiscal 2017. L’étude a été réalisée entre avril et mai 2018.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale