Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Etude] Les entreprises françaises voient toujours la souveraineté numérique comme un enjeu majeur

Étude A quelques jours de la présentation du projet de cloud européen Gaia-X, HP Enterprise publie une enquête sur la place de la souveraineté numérique. Pour 65 % des cadres et dirigeants français, la souveraineté est un enjeu majeur qui fait partie de leur "modèle d'entreprise" pour vendre des données ou des services numériques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Etude] Les entreprises françaises voient toujours la souveraineté numérique comme un enjeu majeur
[Etude] Les entreprises françaises voient toujours la souveraineté numérique comme un enjeu majeur © Linda Holman-Unsplash

La souveraineté numérique est un enjeu majeur pour une majorité des cadres et dirigeants français (65 %), d'après une étude menée par Hewlett-Packard Enterprise (HPE) et publiée le 2 juin 2020. Ce n'est pas un hasard si l'entreprise américaine se penche sur ce sujet. Le 4 juin, les ministres de l'Economie français et allemand vont dévoiler davantage de détails sur Gaia-X, un projet de cloud décentralisé européen. Pour dessiner quelques tendances, HPE a interrogé 1003 dirigeants et cadres en France et 1149 en Allemagne

Un "modèle d'entreprise"

Près de la moitié des répondants français ont affirmé que la souveraineté numérique fait partie de "leur modèle d'entreprise" pour vendre des données ou des services numériques aujourd'hui, ou en fera partie à l'avenir. A ce titre, près des trois quarts des dirigeants des deux pays déclarent utiliser ou créer des plateformes internes pour agréger et analyser les données, et plus de la moitié des personnes interrogées utilisent des plateformes de cloud publiques pour cette tâche. 

Les cadres et dirigeants allemands et français ne sont pas tout à fait d'accord au sujet de la poursuite des initiatives stratégiques de numérisation pendant la crise du Covid-19. 61 % des interrogés allemands poursuivent ces initiatives, contre 33 % du côté français. Par ailleurs, les dirigeants d’entreprises sont 43 % en France et 33 % en Allemagne à déclarer que leur entreprise a intensifié l'utilisation des services de cloud computing depuis le début de la crise sanitaire.

Par ailleurs, la moitié des personnes interrogées dans ces deux pays pensent que la crise va globalement accroître la dépendance des entreprises vis-à-vis des plateformes de cloud computing publiques. Cependant, seuls 38 % des Français et 28 % des Allemands interrogés estiment qu'il existe un risque élevé ou très élevé que les fournisseurs de cloud computing mondiaux augmentent leur contrôle sur la création de valeur numérique dans leur secteur spécifique.

Le projet de cloud européen est encore méconnu

L'enquête a également interrogé les cadres et dirigeants sur leur connaissance du projet Gaia-X lancé en 2019 par le ministre fédéral allemand de l'Economie et de l'Energie Peter Altmaier. Ce projet franco-allemand est destiné à "donner naissance à un écosystème numérique ouvert dans lequel les données peuvent être mises à disposition, rassemblés et partagées en toute sécurité et confiance", explique le ministère allemand dans un rapport. Parmi les répondants, seuls 20 % ont affirmé à connaître Gaia-X. Mais HPE note que 57 % des cadres et dirigeants ont tout de même déclaré que "les clouds décentralisés" sont un moyen pertinent pour de combiner les avantages du cloud avec la souveraineté numérique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.