Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Etude] Seuls 26 % des Français utilisent les messageries et les réseaux sociaux dans un cadre professionnel

Étude Seuls 39 % des Français estiment que les messageries et les réseaux sociaux permettent d'être plus efficace au travail, d'après un sondage Odoxa qui conclut que ces outils sont peu utilisés dans le cadre professionnel. La manque de sécurité est également avancé pour expliquer ce désamour.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Etude] Seuls 26 % des Français utilisent les messageries et les réseaux sociaux dans un cadre professionnel
[Etude] Seuls 26 % des Français utilisent les messageries et les réseaux sociaux dans un cadre professionnel © Nordwood/Unsplash

Massivement utilisés à des fins personnelles, les réseaux sociaux et les messageries grand public ont encore du mal à s'imposer dans le cadre professionnel, révèle un sondage Odoxa pour Leyton, Dentsu Consulting, BFM Business, L'Usine Digitale, Stratégies et 01Net. Mené sur 1005 Français les 20 et 21 janvier 2021, ce sondage montre que l'utilité de ces outils ne fait pas l'unanimité.

Un manque de sécurité
Ainsi, seuls 26 % des Français interrogés disent utiliser les messageries et les réseaux sociaux dans leurs activités professionnelles. Les raisons de ce désamour sont multiples. D'une part, ils sont 39 % seulement à estimer qu'ils permettent d'être plus efficace au travail. D'autre part, 63 % des personnes sollicitées répondent que les messageries et les réseaux sociaux ne sont pas assez sécurisés pour être utilisés dans un cadre professionnel. Enfin, leur utilisation soulève la problématique du droit à la déconnexion pour 68 % des répondants.

Malgré cette réticence, les Français reconnaissent l'intérêt que ces outils présentent pour les entreprises qui peuvent promouvoir leurs produits et services (82 %) ou pour trouver un emploi (54 %). D'ailleurs, en dehors du cadre professionnel, ils utilisent régulièrement une messagerie et un réseau social, avec en tête Facebook (79 %) puis WhatsApp (61%) et Instagram (43 %). Loin derrière, Twitter et LinkedIn ont séduit respectivement 29 % et 25 % des répondants.

Signal et Telegram encore peu utilisés
La récente polémique sur la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp n'a pas provoqué de bouleversements majeurs. En effet, ses concurrents Telegram et Signal ne comptent pour le moment que 7 % et 8 % des inscrits. Pourtant, 85 % des personnes interrogées ont répondu qu'elles pourraient décider de quitter un réseau ou une messagerie si elles n'approuvaient pas sa politique de protection des données.

A noter qu'il s'agit d'une information purement déclarative qui se vérifie assez peu dans les faits. Au troisième trimestre 2020, Facebook comptait encore 2,74 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois alors que le réseau social est très souvent pointé du doigt pour sa mauvaise gestion des données personnelles.

77 % valident la suspension du compte de Donald Trump
Le sondage s'est également penché sur le taux d'approbation de la suspension définitive du compte du Donald Trump par Twitter, à la suite de l'assaut du Capitole dans une tentative de bloquer la certification des résultats du vote du collège électoral de l'élection présidentielle américaine de 2020 et la victoire de Joe Biden. 77 % des répondants soutiennent cette décision.

Mais le sondage précise que la réaction des Français pourrait être différente si la suspension concernait une autre personnalité publique, car Donald Trump est très impopulaire dans l'Hexagone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.