Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Eulerian.io, la plateforme d'outils marketing made in France qui veut défier Google Analytics

Étude de cas L’éditeur français Eulerian a lancé en juillet dernier une plateforme gratuite d’outils marketing à destination des annonceurs. Flowrette, une toute jeune start-up, fait partie des premiers utilisateurs de cette solution d’attribution made in France. Interview croisée d’Akim Bellour, Chief Revenue Officer chez Eulerian, et de Côme Filippi, cofondateur de Flowrette.com.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Eulerian.io, la plateforme d'outils marketing made in France qui veut défier Google Analytics
Eulerian.io, la plateforme d'outils marketing made in France qui veut défier Google Analytics © Eurlerian.io

En juillet dernier, la société française Eulerian annonçait le lancement d’une nouvelle plateforme, Eulerian.io, gratuite et conçue comme une boîte à outils. Elle est destinée aux annonceurs qui souhaitent mieux comprendre comment leur mix media digital se comporte et interagit. En d’autres termes, elle souhaite donner accès à tous, start-up, PME-ETI et grandes sociétés, à des outils d’attribution alternatifs.

Nombreuses sont les solutions d'attribution marketing disponibles sur le marché. Elles ont toutes le même objectif : analyser le parcours en ligne pour mieux allouer les ressources en privilégiant les canaux performants. Autrement dit, pour 1 euro investi dans une campagne publicitaire, combien rapporte chaque canal ? Ce pilotage des investissements médias implique pour fonctionner la collecte d’un grand nombre de données afin de définir les rôles des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, des emailings ou encore du display, puis leur coût réel.

La version gratuite d'un outil éprouvé
La première fonctionnalité de la plateforme Eurlerian.io mise à disposition est donc une solution d'attribution. L’éditeur français, né en 2002, a mis au point une suite technologique couplant une collecte de données exhaustive et des fonctions d'attribution marketing. "Jusqu'à aujourd'hui aucun éditeur indépendant ne proposait une version gratuite de ses outils", rappelle Akim Bellour, Chief Revenue Officer chez Eulerian. Sans compter que la solution la plus connue et largement répandue, Google Analytics, est également gratuite. "Cela permet de comparer les deux outils, étant donné que la version gratuite d’Eulerian est très proche de la version premium", explique Côme Filippi, cofondateur du site Flowrette.com.

Cette start-up spécialisée dans la décoration végétale a été cocréée il y a à peine un an par cet expert du digital, passé chez Oscaro et Oui.SNCF, où il a participé à l’intégration de la solution premium d'Eulerian. Et les start-up, c’est justement l’une des cibles d’Eulerian. "Le prix d’une solution d’attribution est un critère discriminant", explique Akim Bellour. "Même si je sentais poindre le besoin d'un outil d'attribution, nous n'avions pas forcément le budget pour nous le permettre", confirme Côme Filippi.

La logique dépassée du "last clic"
Pour l'entrepreneur, le premier atout de la plateforme est la qualité des données collectées. "La collecte est assurée par une délégation de sous-domaine et le tracking est réellement first-party, explique-t-il. La solution est moins soumise aux contraintes des navigateurs et peu connue des adblocks, donc il y a moins de blocage qu’avec Google Analytics".

En phase avec son positionnement historique, Eulerian.io souhaite par cette plateforme pousser également les marques à sortir "du last clic, qui est encore un prisme d'analyse dominant en 2020", selon déclare Akim Bellour. Autrement dit, ce n’est pas le dernier clic qui conduit à l’achat, mais bien les quatre à cinq points de contact ou interactions avant celui-ci, comme par exemple l’utilisation par l’internaute d’un comparateur de prix. Or Eurlerian veut offrir aux annonceurs une "une attribution indiscutable, basée sur une collecte éprouvée, non échantillonnée et non tempérée", poursuit la société. La société traque de manière exhaustive toutes les sources de trafic, sans siloter les différents environnements qui sont habituellement mesurés séparément.

Un positionnement tiers de confiance
C’est sur ses différences avec Google qu’Eulerian veut capitaliser. "Eulerian est historiquement agnostique, indépendant et tiers de confiance", résume Akim Bellour. Une indépendance pas anodine, car Google Analytics est édité par l’un des plus gros vendeurs d’espace publicitaire au monde, qui se trouve donc dans une position de juge et partie. "Nous faisons du logiciel, nous ne vendons pas d’espace", insiste-t-on chez Eulerian.

Autre différence notable : les données sont hébergées en France sur un cloud privé et la société veille au strict respect des directives RGPD. "Le fait que ce soit une solution française est cruciale lorsqu’une entreprise grossit", ajoute Côme Filippi. Chaque client bénéficie notamment d’une clause de réversibilité qui lui permet de récupérer ses données.

Eulerian.io fonctionne en mode 100% self-service. L’utilisateur y accède en s’inscrivant à un formulaire, puis reçoit son accès. L’offre n'est pas limitée en volume mensuel mais sur la période d'accès à la donnée, puisqu’elle analyse une durée sur 30 jours glissants. Il est également possible de faire appel au réseau de partenaires certifiés Eulerian pour ceux qui souhaiteraient se faire accompagner dans la mise en place et l'analyse, et l’utilisateur peut être assisté par un service support.

350 entreprises utilisatrices depuis juillet
La solution édite des rapports sur les bonnes pratiques à mettre en oeuvre. "On a par exemple vu apparaître certains leviers dans l’historique média qui n’apparaissait pas sur Google Analytics. On s’est aussi rendu compte que le chemin de conversion était bien plus long que ce qu’on croyait, ce qui nous a amené à avoir une présence plus forte sur Google Ads et Facebook Ads", témoigne le cofondateur de Flowrette. 

Société indépendante créée en 2002, Eulerian, qui compte parmi ses clients SFR, La Redoute, Fnac Darty ou encore PMU, a accéléré le lancement de sa plateforme, prévue initialement pour la fin de l’année, afin de coïncider avec la fin du premier confinement. "Face à la situation inhabituelle de ces derniers mois, beaucoup de marques ont été obligées d'opérer un virage digital brutal et/ou à marche forcée, analyse Akim Bellour. D'une certaine façon, c'est notre coup de pouce à la reprise pour ces entreprises qui risquent fort, sans outil d'attribution, de se retrouver à piloter leurs budgets de plus en plus importants au doigt mouillé".

Les achats en ligne sont les grands gagnants de cette crise sanitaire, dans un contexte marqué par la fermeture de nombreux petits commerces. Les annonceurs l’ont bien compris et scrutent désormais le comportement de ces nouveaux clients qui ne faisaient jusqu’ici que peu ou pas d’achats en ligne. 

Eulerian espère convaincre, au-delà de son offre gratuite, les sociétés ROIstes qui, avant d’investir dans une solution, veulent pouvoir la tester. Mais elle vise également les grands comptes, toujours en phase de transformation digitale et pour lesquelles l’attribution est une problématique nouvelle. "Notre plateforme permet de faire de la pédagogie sur la publicité en ligne qui suscite de nombreuses interrogations sur les données personnelles", poursuit Akim Bellour. 350 utilisateurs, dont des médias en ligne et de grandes sociétés technologiques se sont inscrits depuis juillet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media