Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Euratechnologies lève 24 millions d'euros et accueille la famille Mulliez à son capital

Levée de fonds L'incubateur de start-up de la métropole lilloise met le cap sur l'Europe de l'Est et les technologies de pointe, dans l'objectif de créer 3000 emplois supplémentaires.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Euratechnologies lève 24 millions d'euros et accueille la famille Mulliez à son capital
Euratechnologies lève 24 millions d'euros et accueille la famille Mulliez à son capital © Euratechnologies

L'incubateur lillois EuraTechnologies, qui se présente comme le plus grand d'Europe, lève 24 millions d'euros. Il annonce ce 24 juin accueillir à son capital la famille Mulliez (Auchan, Leroy Merlin…), originaire de la région, et Entreprises et Cités, un réseau entrepreneurial du Nord.

Tous les actionnaires historiques de l'incubateur (la Métropole Européenne de Lille qui reste le premier actionnaire, la Région Hauts-de-France, la ville de Lille, le Crédit Agricole Nord de France, la Caisse d’Épargne Hauts de France et le Crédit Mutuel Nord Europe) ont également participé au tour de table. La région met 5 millions d'euros sur la table, Lille un million. Le Crédit Mutuel Nord Europe demeure actionnaire à hauteur de 5%.
 

10 millions d'euros d'investissement en "équipements de pointe"

Fondé en 2009, EuraTechnologies affirme avoir créé 6500 emplois. Il ambitionne d'en créer 3000 de plus sur ses différents sites (Lille, Roubaix, Willems et Saint-Quentin dans l'Aisne) d'ici 2027, en misant sur l'international et la deeptech.

Pour cela, l'incubateur va investir 10 millions d'euros en "équipements technologiques de pointe" dans la cybersécurité, l'agritech et la proptech, et notamment dans un "cyber range", un environnement de simulation destiné à s'entraîner à la menace cyber. Il va par ailleurs ouvrir dix incubateurs dans des universités technologiques d’Europe de l’Est et dans des pays émergents.

L'incubateur accueille des start-up dans les secteurs de la fintech, assurtech, legaltech, de la cybersécurité, de l'agritech, du spatial, de la robotique industrielle, du retail, de l'e-commerce, de l'immobilier, de l'éducation et de l'HRtech. En 2021, 225 start-up sont sorties de ses programmes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.