Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Euratechnologies va aider les start-up françaises à attaquer le marché brésilien

Après avoir créé un programme d'accélération avec la Chine, Euratechnologies met le cap sur le Brésil. Une première mission exploratoire dans le pays est prévue à la fin du mois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Euratechnologies va aider les start-up françaises à attaquer le marché brésilien
Euratechnologies va aider les start-up françaises à attaquer le marché brésilien © DR

Les structures d'innovation françaises s'exportent. Après le parisien Numa qui a créé des bureaux à Moscou, Casablanca, Mexico, Bangalore et Barcelone, c'est au tour d'Euratechnologies à Lille de bâtir des ponts avec des écosystèmes étrangers. L'incubateur / accélérateur nordiste avait déjà conçu un programme en direction de la Chine et possède des bureaux à New York, San Francisco, Shanghaï, Dubai et Belo Horizonte.

 

La structure veut maintenant aider les start-up françaises à attaquer le marché sud-américain, en partant du Brésil. Comme pour la Chine, ses équipes vont procéder par étapes : d'abord une première mission exploratrice fin août, à la rencontre des acteurs de l'écosystème local (lieux d'innovation, start-up, écoles, experts métiers…) , puis le lancement d'un programme d'accélération à long terme, d'une durée de douze à dix-huit mois.

 

Lille prépare le post-brexit

Euratechnologies et son partenaire ZoomLYD misent sur une double approche, collective et individuelle, pour tisser des liens forts avec l'écosystème brésilien. "Nous sommes les seuls à mener ce genre de démarche au Brésil, avec une approche à la fois collective et sur-mesure. Cette initiative sert les startups, comme la région Hauts de France qui sera perçue comme une place hyper-stratégique, sur la scène internationale. Avec le Brexit, Lille et son écosystème technologique peuvent réaffirmer leur leadership et devenir un carrefour stratégique de l’innovation européenne", se réjouit Raouti Chehih, directeur général d'Euratechnologies.

 

L'incubateur lillois prévoit d'ailleurs, dans un deuxième temps, d'accompagner des start-up brésiliennes qui souhaiteraient de lancer en Europe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media