Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ewattch facilite la transition numérique des industriels avec des kits IoT cellulaires

Grâce à ses capteurs connectés et son application, Ewattch entend mettre les industriels sur la voie de l’usine 4.0 sans leur imposer d’importants investissements. Qu’elles soient récentes ou plus anciennes, la start-up transforme les machines pour améliorer la productivité en extrayant des données.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ewattch facilite la transition numérique des industriels avec des kits IoT cellulaires
Ewattch facilite la transition numérique des industriels avec des kits IoT cellulaires © Ewattch

La smart factory, ou fabrication intelligente, tel est l’objectif qu’Ewattch vise pour ses clients industriels. Pour y parvenir, la start-up, fondée en 2012, a développé des kits prêts à l’emploi. "Nous pouvons mettre nos capteurs et nos applications sur toutes les machines, notamment les plus anciennes qui n’ont pas d’interface."

Ainsi, Ewattch dispose des outils pour compter tout aussi bien le nombre de pièces produites que la consommation d’électricité ou les temps de cycle. Les capteurs intelligents transforment une machine ancienne en un équipement connecté et communicant. En quelques minutes, le TyNess Modular, capteur IoT LoRa, réunit plusieurs fonctionnalités d’acquisition de mesures et de pilotage.

"Plutôt que de parler d’intelligence artificielle, on préfère dire que nous mettons de l’algorithmie, de la connaissance métier, du traitement des mesures et des calculs. Nous faisons de l’analyse à partir des capteurs pour faire ressortir des indicateurs de performances pour l’industrie et les économies d’énergie", détaille Nicolas Babel, dirigeant d’Ewattch.
 


Rattraper le retard
Les solutions de la start-up installée à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) s’adressent aux sociétés de taille intermédiaire. Safran, Hutchinson, Tran ou encore Seb font déjà appel aux kits d’Ewattch, qui s’installent dans un délai très court. "Globalement, 80% des entreprises européennes sont en retard car elles sont peu nombreuses à avoir les moyens d’investir massivement pour changer leurs lignes de production."

L’entreprise se félicite de pouvoir mettre à jour les équipements les plus anciens afin de réduire les investissements. "On est capable d’atteindre le 3.5 pour se mettre sur la voie du 4.0. La réalité du terrain demande une progressivité de la transformation." Avec ses outils, la start-up accompagne les industriels dans leur réduction des coûts et limite leurs dépenses d’énergie. "Nous estimons que nous pouvons engendrer 25% d’économie d’énergie et 25% de productivité immédiate, en quelques semaines."

Un réseau longue portée sécurisé pour tout le site industriel
Concrètement, Ewattch va créer un réseau sécurisé, longue portée, couvrant la totalité du site industriel avec des passerelles et des capteurs sans fil 4G ou 5G compatibles qui communique via LTE-M et NB IoT. Aujourd’hui, Ewattch s’appuie sur 18 salariés et a achevé une levée de fonds de trois millions d’euros au cours de l’été 2021. "Nous travaillons avec de grands groupes que nous avons la volonté de suivre en Europe."

Ewattch dispose déjà d’une filiale au Bénélux et prévoit d’en ouvrir une autre en Italie et en Allemagne. Pour aller plus loin, elle souhaite également développer des solutions de maintenance prédictive à partir des données récoltées. En parallèle, leurs clients ont besoin d’avoir des équipes qui montent en compétences sur ces solutions nouvelles. "Nous avons imaginé la Ewattch Academy pour les former afin qu’il y ait un référent 4.0 et IoT sur le site. Cette académie voit le jour en octobre 2021."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.