[Exclusif] Le Top 250 des éditeurs français de logiciels en 2017

EY et le Syntec Numérique publient ce 3 octobre leur classement 2017 des éditeurs français de logiciels. Le trio de tête change avec le remplacement d’Ubisoft par Criteo à la deuxième place derrière Dassault Systèmes. Le secteur poursuit sa croissance à deux chiffres. Avec à la clé, la création de 7000 emplois en 2016.

Partager

Encore un bon cru pour le logiciel français. Après un bond de 15% en 2015, le secteur affiche un chiffre d’affaires d’édition en croissance de 11% en 2016 à 13,5 milliards d’euros. La dynamique bénéficie à l’ensemble des 358 acteurs recensés dans le Top 250 publié par le Syntec Numérique et le cabinet EY.

Criteo détrône Ubisoft

Méthodologie de l’étude
Le Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français est réalisé sur la base d’une enquête auprès des acteurs français du logiciel complétée par des données publiques. Le classement 2017 recense 358 éditeurs sur la base du chiffre d’affaires en édition logicielle (vente de logiciels et de services de maintenance associés). Les éditeurs sont ventilés en trois catégories : les sectoriels qui s’adressent à un secteur particulier (industrie, finance, distribution…), les horizontaux qui servent toutes les entreprises, et ceux opérant dans les jeux et les logiciels pour particuliers.

 

Le trio de tête se trouve recomposé. Avec une explosion de 118%, Criteo, troisième dans le classement de 2016, se propulse à la deuxième place occupée jusqu’ici par Ubisoft (+7%), derrière le champion français Dassault Systèmes (+30%).

Signe de confiance dans l’avenir, le secteur a créé plus de 7000 postes en 2016 et les éditeurs prévoient à 85% la poursuite de l’augmentation de leurs effectifs en 2017. Mais ces créations d’emplois portent aussi sur d’autres activités que l’édition de logiciels chez des ESN comme Sopra Steria ou GFI Informatique, et concernent aussi bien la France que l’étranger.

74% des effectifs R&D en France

L’innovation reste au cœur de la stratégie de développement des éditeurs. Ils y consacrent 10% de leur chiffre d’affaires d’édition. Un effort qui monte à 18% chez les pure players. La France abrite 74% des effectifs dédiés à cette activité.

Le secteur poursuit sa mutation vers le cloud. Un modèle qui représente 32% du chiffre d’affaires total en 2016, sept points de plus qu’en 2015 et dix points de plus qu’en 2014. Une tendance particulièrement marquée chez les éditeurs ayant débuté récemment leur activité. Certains d'entre eux ont choisi d’emblée un modèle 100% cloud.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS