Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Expedicar et LuckyLoc deviennent Hiflow qui lève 4 millions d'euros

Levée de fonds Hiflow, nouveau nom né du regroupement d'Expedicar et LuckyLoc, propose un service de transport de voitures. La start-up, qui vient de lever 4 millions d'euros, veut ouvrir une filiale en Belgique et permettre à. ses clients (concessionnaires, sociétés de leasing, sociétés de location de courte durée…) de centraliser toutes leurs opérations de livraison sur sa plate-forme
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Expedicar et LuckyLoc deviennent Hiflow qui lève 4 millions d'euros
Expedicar et LuckyLoc deviennent Hiflow qui lève 4 millions d'euros © La Poste

Expedicar et LuckyLoc, qui proposent un service de livraison de véhicule de porte à porte pour les particuliers et les professionnels, ont annoncé jeudi 20 juin 2019 avoir levé 4 millions d'euros et se regrouper sous la marque unique Hiflow. Cette nouvelle levée de fonds est réalisée auprès de ses investisseurs historiques InnovAllianz, Hi Inov Dentressangle, SNCF Digital Ventures, Vivacto Développement. Le nouveau nom regroupe trois services proposés sur cette plate-forme : la location, le transport par camion et le convoyage.

 

Hiflow vise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019

Hiflow Rent est le service de transport par particulier qui permet de livrer un véhicule en 3 à 5 jours en le louant 1 euro à une personne souhaitant faire ce trajet. Le service de transport s'appuie de son côté sur un réseau de 1 300 convoyeurs, ainsi que sur une flotte de camions.


Hiflow promet également une "livraison dans toute la France en 48h", affirme à L'Usine Digitale Claire Cano-Houllier, co-fondatrice de Hiflow. Ses clients ? "Des concessionnaires, des vendeurs de voitures qui font de la vente à distance, des sociétés de leasing, des sociétés de location de courte durée…", liste-t-elle. La jeune pousse, qui a déjà livré 150 000 véhicules, espère réaliser 50 000 livraisons en 2019 et vise un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros (soit une croissance de 70%).

 

Hiflow va ouvrir une filiale en Belgique

Hiflow veut poursuivre le développement de sa plate-forme digitale et cherche à optimiser toute la chaîne du transport automobile. La start-up veut connecter les transporteurs à sa plate-forme et permettre à ses clients d'intégrer les accords conclus avec les transporteurs pour qu'ils puissent centraliser toutes leurs opérations via Hiflow. La plate-forme est déjà en lien avec "une cinquantaine de transporteurs", précise Claire Cano-Houllier. La start-up veut aussi favoriser le transport multimodal et rationaliser les flux. Par exemple, il serait possible de réaliser un transport par convoyage puis par camion et à nouveau par convoyage.

 

Hiflow veut proposer "une vraie solution européenne de transport de véhicules", selon Claire Cano-Houllier. La start-up propose déjà de transporter des véhicules d'un pays à un autre. Mais Hiflow se concentre principalement sur le marché français et souhaite ouvrir une filiale en Belgique courant 2019. Un premier pas pour réaliser ses ambitions européennes.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale