Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

eZyness (La Banque Postale) veut aider les commerçant à ne pas passer à côté d’Alipay

Fondé il y a deux ans, l’établissement de paiement et de monnaie électronique de La Banque Postale, eZyness, propose la solution de paiement mobile Alipay à ses clients commerçants depuis juillet 2019. Un enjeu business très important à l’heure où les touristes chinois représentent la première clientèle hors Europe pour la France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

eZyness (La Banque Postale) veut aider les commerçant à ne pas passer à côté d’Alipay
eZyness (La Banque Postale) veut aider les commerçant à ne pas passer à côté d’Alipay © eZyness

Aider les commerçants à ne pas manquer les opportunités business liées à l’appétence des touristes chinois qui voyagent en France. C’est l’objectif d’eZyness qui a annoncé mercredi 10 juillet 2019 développer une solution dédiée à destination des commerçants pour leur proposer la solution de paiement mobile Alipay. L’établissement de paiement et de monnaie électronique de La Banque Postale, fondé en 2017, s’appuie sur la solution technique de Monext pour cette solution "clé en main compatible avec la plupart des terminaux d’acceptation du marché, jusqu’à la mise à disposition d’interfaces de programmation complètes (API) pour des développements personnalisés, sans oublier l’intégration dans les systèmes de caisse des grands commerçants", détaille eZyness.

 

"Les commerçants pourront augmenter la quantité de leurs transactions et le montant des dépenses des touristes chinois dans leurs établissements grâce à Alipay, comme observé dans les nombreux commerces ayant déjà mis en place la solution en France", souligne de son côté Jean-Cyrille Girardin, directeur des partenariats stratégiques d’Alipay en France.

 

"Faire de la pédagogie auprès des commerçants français"

Cette solution s’accompagne d’une offre de services, reposant sur des outils de gestion des transactions temps réel (reporting, monitoring, réconciliation) et d’un accompagnement d’experts (prise en main, back-office, opération marketing). "Notre objectif est de vulgariser l’arrivée d’Alipay en France et faire de la pédagogie auprès des commerçants français tout en conservant notre positionnement et nos valeurs", ajoute Aurélien Lachaud, DG d’eZyness.

 

La filiale mise ainsi sur la maison-mère pour convaincre ses clients d’adopter la solution. "Nous garantissons que les données restent en France et nous nous appuyons sur Monext, qui s’interface à tous les types de commerçants avec une très haute qualité de services", poursuit Aurélien Lachaud. Si l'intégration de la solution est facile, "le suivi des transactions est plus complexe", ajoute-t-il

 

Un milliard d’utilisateurs actifs 

eZyness a conscience de ne pas être la première à se positionner sur la solution de paiement chinoise. "Nous sommes arrivés après de nouveaux acteurs qui font un excellent travail, reconnaît Aurélien Lachaud. Mais il y a de la place pour tout le monde". Car si les enseignes appréciées par les touristes chinois, notamment les grands magasins, proposent désormais la solution, créée en 2004 par Alibaba,  à leurs clients, "il s'agit plutôt de points de vente localisés, poursuit-il. Il y a encore énormément des points de vente qui ne sont pas équipés, notamment dans le sud de la France".

 

Pour eZyness - qui est notamment derrière le service de cagnotte de Ma French Bank - cette nouvelle offre s’inscrit également dans le cadre de la transformation du groupe La Banque Postale, soucieux de proposer des outils correspondant aux nouveaux usages des clients. La filiale, composée d’une quinzaine de personnes, s’appuie sur les ressources de la Banque Postale, avec en tout 50 à 70 personnes mobilisées. Une quinzaine de clients sont en cours d’intégration sur la nouvelle offre. Alors qu'Alipay compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs dans le monde, deux millions de touristes chinois ont visité la France en 2018. Quid de WeChat Pay ? "C'est envisagé, mais Alipay a un déploiement d’usage très largement supérieur", précise-t-on chez eZyness.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale