Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Fab lab, fabriques à prototypes

Le concept de fab lab se professionnalise et séduit de plus en plus d’industriels. Découvrez sept de ces lieux de prototypage numérique collaboratif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fab lab, fabriques à prototypes
Usine IO, qui vient d’ouvrir à Paris, est un véritable bureau d’études et de méthodes collaboratif. © © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO /

Ford, Safran, Renault, Snecma, Hologram Industries… Les industriels sont de plus en plus nombreux à (re)découvrir le pouvoir du faire et ouvrent, financent ou collaborent à des fab labs ("fabrication laboratories") professionnels. Objectif : libérer la créativité des salariés, repérer les potentiels intrapreneurs, augmenter le nombre de brevets, innover autrement voire en rupture avec l’activité de l’entreprise. Et reprendre conscience de l’objet.

"Depuis l’avènement de la microélectronique, des logiciels complexes et des matériaux de pointe, les gens ont perdu tout contact avec le produit", expliquaient les organisateurs de l’exposition "Wave" de BNP Paribas consacrée à l’ingéniosité collective, qui a eu lieu à La Villette à Paris. Cette déconnexion avec les contraintes de conception et de fabrication est aussi réelle dans les entreprises, même et peut-être surtout dans les grands groupes industriels, tant la spécialisation des tâches et le recours à la sous-traitance déconnectent du faire.

C’est en Californie qu’a été professionnalisé le concept de fab lab, imaginé par le Media lab du Massachussetts institute of technology en 2001. Cinq ans plus tard, le premier TechShop, réseau d’ateliers de fabrication numérique privés, est ouvert à des membres, sur abonnement. "L’Usine Nouvelle" a visité celui de San Francisco. Contrairement aux fab labs du MIT, l’accès n’y est pas libre, les formations ne sont pas toutes gratuites et les créations ne sont pas forcément reversées à la communauté.

Au TechShop comme chez Usine IO à Paris, ou dans le fab lab de Safran, c’est la communauté des utilisateurs, membres ou visiteurs, mais tous "makers", qui en fait la force.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale