Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Face à l'afflux de cas, pannes à répétition sur la plateforme nationale de tests Covid

C'est le grand embouteillage. La plateforme SI-DEP, qui sert à enregistrer et délivrer les résultats des tests pour le Covid-19, ne soutient pas la montée en charge après des fêtes marquées par une nouvelle vague épidémique, ce qui provoque des retards dans la délivrance des résultats. La Direction Générale de la Santé va multiplier par quatre ses capacités de traitement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Face à l'afflux de cas, pannes à répétition sur la plateforme nationale de tests Covid
Face à l'afflux de cas, pannes à répétition sur la plateforme nationale de tests Covid © Mufid Majnun - Unsplash

"Mais comment je vais faire pour remettre ma fille à l'école demain matin ?" Dans une pharmacie de banlieue parisienne, cette mère attend désespérément le certificat attestant du test négatif au Covid-19 de son enfant, élève en primaire. Dépitée, la pharmacienne n'a aucune réponse à lui apporter. Selon le protocole sanitaire en vigueur à l'école – qui vient d'être modifié le 6 janvier -, les élèves étaient contraints d'effectuer un parcours de trois tests PCR ou antigéniques lorsqu'un cas positif se déclare dans leur classe. Dans les queues devant les pharmacies, les parents de jeunes enfants n'en peuvent plus.

Des pannes de plusieurs heures
La plateforme SI-DEP (Système d'information national de dépistage pour le Covid-19), qui délivre les résultats des tests, connaît depuis plusieurs jours de nombreux bugs l'empêchent de fonctionner correctement, retardant l'envoi des SMS contenant le résultat des tests, et a fortiori leur attestation, indispensable pour retourner à l'école. Ce jeudi soir, cette plateforme était inaccessible. Mercredi entre 17h et 20h30 aussi. C'est sur ce site que les pharmaciens se connectent pour y saisir les résultats et les envoyer à leurs clients. Quand il est en rade, ils ne peuvent que donner le résultat des tests oralement… à des personnes sans nouvelles obligées de revenir à la pharmacie pour les obtenir, ou qui encombrent les lignes téléphoniques. Bref, c'est le grand bazar.

L'outil informatique SI-DEP, géré par le ministère de la Santé (responsable du traitement) et l'AP-HP (maître d’œuvre), ne supporte pas la montée en charge consécutive à l'augmentation du nombre de tests. 8,29 millions de dépistages ont été réalisés entre le 27 décembre et le 2 janvier. Sur la seule journée du 31 décembre, le ministère de la Santé a dénombré 1,878 million de tests, le record de l'année. Débordées par l'afflux de dépistages et par la campagne de vaccination, les pharmaciens se connectent souvent le soir aux mêmes heures pour effectuer les saisies, ce qui encombre la plateforme.

Monter à 12 millions de tests par jour
Par ailleurs, la Direction Générale de la Santé (DGS) a évoqué des attaques en déni de service (DDOS), entraînant des indisponibilités entre quelques minutes et deux heures. Selon la DGS, ces incidents ont été résolus et aucun résultat n'a été perdu. La DGS a également décidé de redimensionner les serveurs, en multipliant par quatre la capacité d'absorption pour passer de trois millions de tests par jour à 12 millions.

L'enregistrement des résultats des tests sur la plateforme SI-DEP conditionne le remboursement des tests pour les patients à jour de leur parcours de vaccination, permet de déclencher le contact-tracing, et de s'assurer que tous les cas positifs sont bien pris en charge. Les résultats sont utilisés à des fins d’enquêtes sanitaires et de suivi épidémiologique. Elle est utilisée par l'ensemble des professionnels habilités à réaliser les tests (laboratoires, pharmaciens, infirmiers, médecins, sages-femmes…).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.