Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook At Work, nouvel outil de travail des 100 000 employés de la RBS

Facebook at Work, la version professionnelle du réseau social, sera désormais utilisée par les 100 000 salariés de la banque britannique Royal Bank of Scotland. Avec ce client de taille, la firme californienne se positionne dans un marché qu’elle compte bien conquérir, face à des entreprises concurrentes comme Yammer ou Slack.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook At Work, nouvel outil de travail des 100 000 employés de la RBS
Facebook At Work, nouvel outil de travail des 100 000 employés de la RBS © Facebook

Facebook peut-il conquérir le coeur des professionnels ? La version du réseau social destinée aux entreprises, testée par la firme californienne depuis le début de l’année, a déjà séduit un client de taille : la Royal Bank of Scotland (RBS). Les quelque 100 000 salariés de la banque britannique vont désormais travailler sur Facebook At Work (Facebook au travail), a en effet annoncé lundi 26 octobre l’établissement basé à Edimbourg. Facebook at Work ressemble au réseau social que connaissent le milliard et demi d’utilisateurs revendiqués par la firme de Menlo Park. Les employés peuvent y publier des photos, créer des groupes, des événements ou encore envoyer des messages privés à leurs collègues. Ils ne peuvent en revanche y être “amis” qu’avec leurs collègues. 

 

“Aider nos employés à mieux faire leur travail”

 

“Facebook At Work peut aider nos employés à mieux faire leur travail, que celui-ci consiste à trouver les réponses aux demandes des clients plus rapidement ou à avoir de nouvelles idées lumineuses”, explique Simon McNamara, le directeur administratif de la RBS, dans un communiqué. La banque britannique a commencé à tester l’ensemble des outils disponibles sur la version professionnelle du réseau social au début de l’été. En mars, 30 000 de ses employés devraient y avoir accès et le service devrait être déployé au reste de la centaine de milliers de salariés que compte l’établissement écossais d’ici la fin de l’année 2016.

 

Concurrencer Yammer et Slack

 

Avec Facebook At Work, la firme dont la capitalisation boursière frôle les 290 milliards de dollars (260 milliards d’euros), entre sur le marché destiné aux professionnels (le B2B). Elle vient y concurrencer des entreprises spécialisées dans le service aux entreprises telles que Yammer, start-up basée à San Francisco et propriété de Microsoft, ou Slack, licorne canadienne au succès fulgurant. Et les équipes de Mark Zuckerberg semblent bien parties pour faire leur place sur ce marché. Le contrat qui lie la firme californienne à la RBS montre que le réseau social est pris au sérieux par les entreprises. Même si Facebook At Work est pour le moment limité. Il n’inclut en effet aucun outil externe. Pour partager et modifier documents de présentation ou feuilles de calcul, les entreprises devront donc chercher ailleurs. Chez Google par exemple, qui multiplie les efforts pour convaincre les professionnels d’utiliser sa suite d’outils Drive for Work. Ou chez Yammer qui devrait, à terme, être intégré à la suite Office 365.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale