Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook dévoile l'album photo partagé, une menace pour de nombreuses start-up

Facebook vient d'annoncer le lancement d'un album photo collaboratif, partagé entre contributeurs, un produit très attendu. Créé lors d'un hackathon en interne, l'album photo partagé menace l'existence de nombreuses start-up dont c'est l'activité principale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook dévoile l'album photo partagé, une menace pour de nombreuses start-up
Facebook dévoile l'album photo partagé, une menace pour de nombreuses start-up

Créer l'album photo d'un mariage ou de vacances entre amis ne devrait bientôt plus être un casse-tête. Facebook a annoncé l'album photo partagé qui permet d'inviter jusqu'à 50 contributeurs par album, et de choisir qui peut accéder aux photos. Le produit est disponible à un petit groupe test aux Etats-Unis. Il sera ensuite étendu à l'ensemble des utilisateurs de langue anglaise puis à l'international.

La collaboration avant tout

L'album photo partagé poursuit la tendance de Facebook d'optimiser le partage de larges volumes de photos, contrairement à Instagram qui se concentre sur la viralité d'un seul cliché. Facebook devient ainsi le lieu privilégié des événements de groupe : mariage, vacances, fêtes, etc. Le mode collaboratif avait toutefois déjà été mis en avant par Google+ et son "Party Mode".

Le créateur de l'album peut ajouter jusqu'à 50 contributeurs, qui peuvent chacun contribuer à hauteur de 200 photos. Le nombre maximal de photos par album passe de 1000 actuellement à 10000. Le créateur de l'album choisit de garder le contrôle sur le groupe ou non, et peut permettre aux contributeurs d'inviter des gens par eux-mêmes. Les contributeurs peuvent également modifier les photos qu'ils ajoutent. Le créateur choisit qui peut accéder aux photos, selon trois catégories de partage : visible aux contributeurs uniquement, à leurs amis, ou au public.

Quid des start-up dont c'était le gagne-pain ?

Très rapidement, des posts sont apparus sur internet pour annoncer la mort des start-up qui se sont spécialisées dans la création d'albums collaboratifs, comme ce tweet du journaliste d'AllThingsD, Mike Isaac :

D'autres se sont précipités à la rescousse en minimisant l'impact du produit.

Un ami du fondateur de Cluster, une application mobile d'albums partagés, explique sur LinkedIn que l'expérience unique fournie par les applications spécialisées prendra le dessus sur un simple produit, de la même manière qu'Instagram offrait une expérience supérieure à ce que Facebook pouvait créer. Cluster a levé 1,6 millions de dollars quelques jours auparavant, en partie auprès d'un investisseur d'Instagram. Par ailleurs, l'album partagé de Facebook est pour l'instant uniquement disponible sur le bureau et non sur mobile.

Toutefois, Venturebeat rappelle que la force de Facebook, c'est l'accès à une quantité infinie de photos personnelles, plus qu'aucune application. Facebook stocke déjà 240 milliards de photos, et 350 millions de photos y sont partagées chaque jour. Les autres start-up concernées, comme Albumatic, Keepsy, Swirl, Flock, Kicksend, Kaptur, n'ont pas encore répliqué.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale