Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook doit surveiller la régularité de sa nouvelle politique avec Whatsapp, selon Fortune

Vu ailleurs Le magazine Fortune rappelle qu’au-delà du mécontentement des utilisateurs, Facebook pourrait faire face à des problèmes légaux en changeant sa politique d’utilisation des données de Whatsapp.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook doit surveiller la régularité de sa nouvelle politique avec Whatsapp, selon Fortune
Facebook doit surveiller la régularité de sa nouvelle politique avec Whatsapp, selon Fortune © abulhussain - Flickr c.c.

Le premier feu essuyé par Facebook après l’annonce de son changement de politique de récupération des données des utilisateurs de Whatsapp, a été celui des utilisateurs de ce dernier. Un tollé. Et le courroux des utilisateurs est un des plus redoutés des géants du numérique. Mais selon le magazine Fortune, la démarche de la firme de Mark Zuckerberg pose aussi quelques questions de droit et de régulation, plus délicates pour le californien.


Les promesses de Mark Zuckerberg

Le 25 août, Whatsapp a annoncé qu’il partagerait désormais les données de ses membres avec celles de sa maison mère, Facebook. Une surprise qui n’en est pas vraiment une. Pour le réseau social, l’intérêt du rachat de la messagerie pour 22 milliards de dollars en 2014 résidait bel et bien dans les données de ses près de 500 millions d’utilisateurs devenus un milliard à ce jour. Reste que, comme le rappelle Fortune, la FTC (Federal trade commission) avait retranscrit dans un courrier à l’acquéreur la promesse de Mark Zuckerberg : “Nous ne changerons absolument pas nos plans à propos de WhatsApp et de la façon dont il utilise les données de ses utilisateurs.”

 

La FTC aura l'oeil sur Facebook

Selon Fortune, Facebook est déjà sous la loupe de la FTC à propos de plaintes antérieures concernant sa politique sur la vie privée et va devoir être très prudent avec la légalité de sa démarche. En jeu, tout particulièrement, la question de la facilité pour les membres de Whatsapp à utiliser le "opt-out" pour empêcher le partage d’informations avec Facebook (une boîte à décocher, pour l’instant), voire à se désabonner du service.

 

Pour le magazine, rester dans la légalité après cette annonce sera un vrai défi pour le Californien. En réponse au journaliste, Whatsapp a précisé qu’il respectait toutes les lois applicables et rendait toujours facilement accessible ses conditions d’utilisation et sa politique de confidentialité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale