Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook est prêt à lancer son portefeuille Novi aux États-Unis

Annoncé en juin 2019, Novi, le portefeuille numérique de Facebook a obtenu les autorisations nécessaires aux États-Unis approchant davantage la date de son lancement. Selon le responsable en charge du projet, le service répondra à de nombreuses problématiques et offrira des transactions numériques plus sûres et gratuites.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook est prêt à lancer son portefeuille Novi aux États-Unis
Facebook est prêt à lancer son portefeuille Novi aux États-Unis © Facebook

Le portefeuille numérique Novi de Facebook, qui permet aux particuliers et les transferts des fonds à l'échelle nationale et internationale, est "prêt à être mis sur le marché", a déclaré le 18 août David Marcus, responsable de F2 (Facebook Financial), dans un post Medium.

Une alternative A la bancarisation
Dans les fourneaux depuis juin 2019, Novi, initialement connu sous le nom de Calibra, "permet aux particuliers, et éventuellement aux petites entreprises de transférer de l'argent au niveau national et international de manière rapide et abordable", indique David Marcus. Selon le responsable, le service devrait répondre à une problématique de taille, celle des citoyens "non bancarisés" qui représentent "environ 1,7 milliard de personnes dans le monde dont 62 millions d'Américains", indique-t-il.

Obtention des autorisations nécessaires
Si le service a tardé à être mis à disposition du public, c’est à cause de l'engagement pris par les équipes de Facebook, de ne lancer Novi qu'avec les approbations réglementaires nécessaires. "Nous avons travaillé avec les régulateurs, les décideurs et les experts à mesure que nous développions notre produit", a déclaré David Marcus dans le post. "Aux États-Unis, nous avons obtenu des licences ou des approbations pour Novi dans presque tous les États, et nous ne lancerons pas de produit partout où nous n'avons pas encore reçu ces autorisations", a-t-il dévoilé.

Un succès quasi-certain pour Novi
Pour l'heure aucune date précise n'a été avancée, mais le responsable a laissé entendre que le lancement était très proche. Cette longue note a également permis au responsable de revenir sur les craintes soulevées par le monde financier et les utilisateurs qui peinent à accorder leur confiance au réseau social. "Facebook est déjà un acteur dans le secteur des paiements, et ce, depuis que nous avons lancé Facebook Payments en 2009", a-t-il rappelé. "Les particuliers et les entreprises de plus de 160 pays utilisent notre plateforme pour effectuer des paiements dans 55 devises", a ajouté le responsable pour appuyer ses propos.

Malgré les réserves autour du projet, le responsable ne doute pas de l'intérêt de Novi ni de son succès potentiel d'autant plus après que l'actuelle pandémie mondiale ait entraîné "une hausse des transactions numériques mondiales". "Nous sommes un challenger dans l'industrie des paiements, et nous offrirons des paiements gratuits aux utilisateurs de Novi", a écrit David Marcus. Le responsable s'est dit convaincu que les utilisateurs préféreront le service gratuit et pratique de Novi par rapport aux offres payantes des acteurs classiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.