Facebook et Ray-Ban dévoilent leurs lunettes connectées

Elles permettent de prendre des photos et des vidéos, passer des appels et écouter de la musique. Facebook a dévoilé ses lunettes connectées Ray-Ban Stories conçues en partenariat avec la célèbre marque éponyme. Pour rassurer, Facebook met en avant la protection de la vie privée même si le réseau social n'est pas particulièrement connu pour ses bonnes actions dans ce domaine.

Partager
Facebook et Ray-Ban dévoilent leurs lunettes connectées

Les lunettes connectées de Facebook et Ray-Ban sont enfin dévoilées. Annoncées depuis quelques temps déjà, ces lunettes intelligentes ont été présentées jeudi 9 septembre 2021. Baptisées Ray-Ban Stories, puisque développées en partenariat avec la célèbre marque appartenant à l'entreprise EssilorLuxottica, elles permettent de prendre des photos et des vidéos de 30 secondes, écouter de la musique et passer des appels.

Une application pour récupérer les images
Pour prendre des photos ou des vidéos, il suffit d'utiliser le bouton d'enregistrement ou la commande vocale. Une double caméra intégrée 5MP immortalise le contenu et une lumière LED située à côté de la caméra indique alors aux personnes alentours la prise d'image. Ces images et vidéos peuvent être importées, modifiées et partagées sur différents réseaux via l'application Facebook View. Une fonctionnalité de retouche permet également de modifier les contenus enregistrés.

Côté sons, des haut-parleurs sont intégrés aux lunettes ainsi que trois microphones pour assurer la qualité audio lors de l'enregistrement d'une vidéo ou d'un appel vocal. Facebook promet "une qualité sonore comparable à celle d’écouteurs classiques" grâce à "une technologie de focalisation des faisceaux et un algorithme de suppression du bruit de fond".

Ces lunettes connectées sont commercialisées à un prix de départ de 299 dollars. Une vingtaine de styles différents sont disponibles à l'achat aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en Irlande, en Italie et au Royaume-Uni. Les montures peuvent être équipées de verres solaires, de prescription, polarisants, dégradés ou Transitions. Le réseau social précise depuis le début que les Ray-Ban Stories sont une étape vers la création de véritable lunettes de réalité augmentée.

Et la vie privée ?
Facebook met en avant la protection de la vie privée puisque cet objet, en théorie, permet de capturer des images à tout moment sans avoir à sortir un smartphone, un appareil photo ou une caméra. D'où la présence de la lumière LED signalant l'enregistrement. En outre, Facebook met également en avant une fonctionnalité permettant de désactiver les lunettes connectées grâce à un bouton d'alimentation situé sur la monture.

Chaque paire de Ray-Ban Stories ne peut être connectée qu'avec un seul compte Facebook View à la fois. Si elles sont perdues, les photos et vidéos sont cryptées et stockées de façon à être accessibles uniquement via le compte utilisateur. Surtout le réseau social précise qu'il n'accédera pas aux contenus enregistrés sans le consentement des utilisateurs et que ces données, stockées sur Facebook View, ne sont pas utilisées pour la publicité ciblée. Des garde-fous autour de la vie privée mis en avant par Facebook qui n'est pas particulièrement connu pour être à l'avant-garde sur ce sujet. Et une fois diffusées sur les réseaux sociaux lui appartenant, ces images peuvent facilement être utilisées par le réseau social pour son activité publicitaire.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS