Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook lance Facebook Pay, un système de paiement commun à toutes ses applications

Après Google, Samsung et Apple, Facebook lance son propre système de paiement. Loin des polémiques suscitées par Libra, la société américaine a choisi de lancer une fonctionnalité commune à ses applications phares.
mis à jour le 13 novembre 2019 à 00H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook lance Facebook Pay, un système de paiement commun à toutes ses applications
Facebook lance Facebook Pay, un système de paiement commun à toutes ses applications © Facebook

Tous les regards étaient tournés vers le lancement officiel de sa cryptomonnaie Libra, mais c’est une voie plus classique qu’a choisie Facebook pour avancer en matière de paiement. Le 12 novembre 2019, le réseau social a annoncé Facebook Pay, un système de paiement unique à toutes ses applications : Messenger, Instagram, WhatsApp et, bien sûr Facebook. "Les gens utilisent déjà les paiements via nos applications pour acheter, faire un don ou transférer de l'argent, explique Deborah Liu, vice-présidente marketplace et commerce. Facebook Pay facilitera ces transactions tout en garantissant que les informations de paiement sont sécurisées et protégées".

 

Principe, plutôt simple, du dispositif : une fois que l’utilisateur a lié sa carte de paiement à Facebook Pay, il peut payer sur les autres applications de Facebook, sans avoir à ressaisir les informations de paiement à chaque fois. Il peut configurer Facebook Pay sur une seule des applications ou choisir de le paramétrer pour toutes les applications. Autrement dit, Facebook Pay n’est donc pas activé par défaut.

 

Données bancaires, sécurité : Facebook veut rassurer

Côté sécurité, et face aux nombreuses failles dont le réseau a été accusé, Facebook tient à être rassurant. Les données bancaires sont stockées et chiffrées et la plate-forme garantit une surveillance anti-fraude afin de "détecter les activités non autorisées et fournir des notifications relatives à l'activité des comptes". Il est également possible d’associer un code PIN ou des données biométriques (empreinte digitale ou reconnaissance faciale) pour un envoi d'argent ou un paiement. "Facebook ne reçoit ni ne stocke les informations biométriques de l’appareil", tient à préciser le réseau social.

 

Pour le moment disponible aux Etats-Unis sur Messenger et Facebook, le wallet devrait être compatible avec la plupart des principales cartes de crédit et débit, ainsi qu'avec PayPal. Il permet également d’afficher l'historique des paiements, et une assistance client en temps réel via un chat en direct sera disponible. Il va d’abord être activé pour les collectes de fonds, les achats de jeux et de places pour des événements, mais également des paiements entre particuliers et sur certaines pages de la marketplace.

 

 

 

Et pour rassurer le plus grand nombre, Facebook précise que Facebook Pay est une offre distincte de son futur portefeuille numérique Calibra, annoncé pour 2020. Mais quel que soit le nom et la forme du produit, Facebook rentre bel et bien dans l’ère de l’e-commerce, et devient ainsi un acteur (de plus) du monde des paiements. Malgré les nombreux acteurs positionnés sur le paiement ou le transfert des devises et l'arrivée des Gafam sur le secteur, la société compte sur sa force de frappe – 2,45 milliards d'utilisateurs au troisième trimestre 2019 – pour y parvenir. Quant à WhatsApp, Messenger et Instagram, ils comptent respectivement 1,5 milliard, 1,3 milliard et un milliard d'utilisateurs dans le monde.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media