Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook teste la publicité dans ses casques de réalité virtuelle Oculus

Facebook s'apprête à tester à petite échelle des publicités directement à l'intérieur de ses casques de réalité virtuelle Oculus. L'objectif est de permettre aux développeurs de dégager de nouvelles sources de revenus afin de pérenniser l'écosystème tout en démocratisant l'accès aux expériences. Resolution Games fait partie des partenaires prenant part à ce test.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook teste la publicité dans ses casques de réalité virtuelle Oculus
Facebook teste la publicité dans ses casques de réalité virtuelle Oculus © Facebook Oculus

Facebook a annoncé le 16 juin qu'il va commencer à tester des publicités à l'intérieur de ses casques de réalité virtuelle. Une initiative en partenariat avec plusieurs développeurs de jeux, dont Resolution Games.

Des publicités avaient déjà été lancées il y a quelques semaines sur l'application mobile Oculus afin de proposer certains jeux aux utilisateurs en fonction de leurs achats passés. Afficher des publicités directement dans le casque est cependant une toute autre affaire et la nouvelle a été accueillie avec une grande circonspection par le milieu.

Facebook souffre d'un manque de confiance
Si Facebook n'est pas la première entreprise à s'intéresser à l'idée (HTC l'a fait il y a des années à titre expérimental et Sony a déposé des brevets en la matière), le passif de l'entreprise en la matière à travers ses réseaux sociaux rend une partie du public très critique vis-à-vis de ses initiatives.

Cependant, l'objectif annoncé de Facebook est simplement d'aider les développeurs à dégager une nouvelle source de revenus ainsi qu'un nouveau moyen de présenter leurs applications, a écrit la société sur son blog. "Cela nous permettra également de continuer à rendre le matériel AR/VR innovant et accessible à un plus grand nombre de personnes", indique-t-elle. Il reviendra aux développeurs d'application de choisir leur méthode de monétisation (classique, freemium avec IAP, par la publicité) et quelles publicités s'afficheront dans leurs jeux.

Pas d'utilisation des données pseudo-biométriques
Les tests commenceront avec Blaston de Resolution Games et quelques jeux d'autres développeurs, dans lesquels des publicités seront déployées au fur et à mesure des prochaines semaines. Comme sur ses réseaux sociaux, Facebook laissera le choix aux utilisateurs de masquer des publicités individuelles ou choisir de ne pas voir les publicités d'un certain annonceur s'ils le souhaitent.

L'entreprise se veut rassurante pour ses utilisateurs quant à l'innocuité de sa démarche. Les données issues des mouvements lors des expériences ou du suivi des mains, qui sont traitées en local sur l'appareil et jamais expédiées sur les serveurs de Facebook, ne seront pas utilisées à des fins publicitaires. Même chose pour les informations renseignées dans Oculus Move sur la taille, le poids ou le genre de l'utilisateur.

"Nous n'utilisons pas le contenu de vos conversations avec des personnes sur des applications comme Messenger, Parties et chats ou vos interactions vocales pour cibler les publicités", précise également la société. Facebook indique se limiter aux interactions de ses clients avec le contenu publicitaire proposé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.