Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook Reality Labs va financer Godot, le moteur 3D open source qui séduit de plus en plus de développeurs

Moteur de jeu gratuit et open source lancé en 2014, Godot Engine a séduit Facebook Reality Labs et compte via ce nouveau financement poursuivre le développement des fonctionnalités de réalité virtuelle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook Reality Labs va financer Godot, le moteur 3D open source qui séduit de plus en plus de développeurs
Facebook Reality Labs va financer Godot, le moteur 3D open source qui séduit de plus en plus de développeurs © godot engine

Le projet Godot Engine a séduit Facebook Reality Labs. Ce moteur de jeu gratuit et open source a annoncé le vendredi 11 décembre avoir obtenu un financement de la division de Facebook dédiée à l'AR/VR pour poursuivre le développement de fonctionnalités de réalité virtuelle.

Plus précisément, ce financement – dont le montant reste confidentiel – doit permettre au Godot Engine de fournir un support "de premier ordre" pour les technologies VR, comme la prise en charge d'OpenXR, la norme d’accès aux plateformes et dispositifs de réalité virtuelle et réalité augmentée ou encore de Vulkan, une interface de programmation graphique open source (concurrence de Direct3D). Tous deux sont supervisés par le consortium Khronos.

Les fonctionnalités AR et VR prises en charge depuis 2018
Godot bénéficie d'un support VR depuis la version 3.0 lancée en 2018, conçue par Bastiaan Olij, développeur néerlandais qui a implémenté toutes les fonctionnalités AR et VR. La version 3.2 permet la prise en charge de nombreux appareils VR sous OpenVR, Oculus VR et Oculus Mobile VR.

La spécification OpenXR, soit le nouveau standard ouvert pour XR (pour Extended Reality) disponible pour ordinateur de bureau comme pour mobile (et adopté par des principaux acteurs XR comme Oculus, Microsoft ou Valve...) doit devenir l’interface principale de Godot Engine. Celui-ci ambitionne de prendre en charge des actions spécifiques à la réalité virtuelle (suivi des mains, capteurs, boutons) "sur tous les appareils en fonction de leurs capacités respectives", explique l’organisation dans un billet de blog. Quant à Vulkan, il permet aux développeurs de jeux Android de créer des contenus compatibles avec des casques VR comme Oculus Quest 2.

Un financement par dons et mécénats
Pour rappel, Godot Engine a conçu un workpackage spécifiquement dédié à la réalité virtuelle PC et mobile. Moteur de jeu gratuit et open source disponible sous licence MIT, il est financé par des dons et du mécénat d’entreprises, parmi lesquelles Patreon. En début d’année, le programme de financement Epic MegaGrant (mené par Epic, qui a mis au point l’Unreal Engine) avait contribué à hauteur de 250 000 dollars à son concurrent open source. Ces financements sont gérés par Software Freedom Conservancy, une organisation à but non lucratif qui promeut le logiciel libre.

Godot est développé par des centaines de contributeurs, dont quelques développeurs rémunérés. Bastiaan Olij, qui va intégrer à temps plein le projet à partir de février 2021, travaille également sur la plateforme mobile GDNative (Android et iOS) ainsi que sur les fonctionnalités de rendu. Sont prévues l’amélioration du rendu stéréoscopique, ainsi que de la stabilité de l’interface, la prise en charge du rendu fovéal, l’optimisation du rendu et des performances sur mobile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media