Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook recrute un Français pour ses travaux de recherche dans l'intelligence artificielle

Le réseau social Facebook qui a ouvert son laboratoire de recherche en septembre, renforce sa présence dans le secteur de l'intelligence artificielle en recrutant à la tête du laboratoire le Français Yann LeCun, spécialiste de l'apprentissage par les machines à l'Université de New York.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook recrute un Français pour ses travaux de recherche dans l'intelligence artificielle
Facebook recrute un Français pour ses travaux de recherche dans l'intelligence artificielle © pshab - Flickr - C.C.

Facebook qui a déjà discrètement lancé un laboratoire de recherche en septembre, vient d'annoncer la venue d'un directeur scientifique de renom, le Français Yann LeCun, professeur à la New York University. Les équipes de ce laboratoire consacré à la recherche sur l'intelligente artificielle seront divisées entre la Californie, Londres et New York.

Un Français pionnier du "deep learning"

Yann LeCun est considéré comme un géant du "deep learning", l'apprentissage par les machines, qui permet de construire des machines qui fonctionneraient comme des cerveaux humains. Né à Paris en 1960, il est diplômé de l'Ecole Supérieure d'Ingénieur en Electrotechnique et Electronique (ESIEE) et titulaire d'un doctorat en informatique de l'Université Pierre et Marie Curie.

Mike Schroepfer, directeur technologique de Facebook, explique dans le communiqué de la New York University : "un des penseurs les plus respectés dans son secteur, Yann (LeCun) a mené des recherches révolutionnaires en 'deep learning', une branche de l'intelligence artificielle consistant à simuler le fonctionnement du cerveau humain pour analyser des données".  Yann LeCun a annoncé la nouvelle sur son compte Facebook : "Facebook a créé un nouveau laboratoire de recherche avec l'ambitieux objectif à long terme de réaliser des avances majeures dans le domaine de l'intelligence artificielle". L'équipe est d'ailleurs à la recherche de nouveaux talents.

l'intelligence artificielle attise l'intérêt des géants du web

Toujours selon le communiqué de la NYU, le secteur du "deep learning", l'apprentissage par les machines, consiste à "apprendre à des machines à extraire des connaissances de masses de données et à en tirer des analyses et des jugements". Mark Zuckerberg avait déjà déclaré, en octobre dernier, vouloir utiliser de nouvelles approches de l'intelligence artificielle pour développer l'apprentissage par les machines, et "créer des services avec lesquels il est beaucoup plus simple d'interagir". Andrew Ng, chercheur à Stanford qui a créé le projet Google Brain sur l'apprentissage par les machines, explique que Facebook utilise déjà cette technologie "dans des centaines d'endroits (...), depuis les tags dans les photos jusqu'à la séléction des articles qui apparaissent sur votre fil d'actualité."

D'autres géants du web, dont Google, misent également sur la recherche en intelligence artificielle, et Google utilise des techniques de "deep learning" pour conduire des analyses liées à son système d'exploitation Android. Le géant de Mountain View a aussi lancé son laboratoire, le Quantum Artificial Intelligence Lab, pour tenter de résoudre des problèmes que les ordinateurs traditionnels ne peuvent actuellement résoudre, et a embauché un autre scientifique de renom du secteur, Ray Kurzweil.

Nora Poggi

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale