Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook retire l'Oculus Go de son offre de réalité virtuelle pour l'entreprise

L'Oculus Go n'a plus la côte. Le casque de réalité virtuelle d'entrée de gamme de Facebook, sorti en 2018 et encore très utilisé pour certains usages professionnels (festivals, formation d'entreprise), a été retiré de l'offre Oculus for Business. L'entreprise préfère se concentrer sur l'Oculus Quest, dont les capacités sont bien plus larges.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook retire l'Oculus Go de son offre de réalité virtuelle pour l'entreprise
Facebook retire l'Oculus Go de son offre de réalité virtuelle pour l'entreprise © Clayton Cotterell

Signe de l'évolution technologique rapide qui caractérise le milieu de la réalité virtuelle, Facebook a choisit de retirer l'Oculus Go de son offre "end to end" à destination des entreprises, Oculus for Business. Il préfére se concentrer sur son produit phare, l'Oculus Quest. Le Go est commercialisé depuis mai 2018, et le Quest depuis mai 2019.

 

L'Oculus Go restera disponible avec une licence d'utilisation commerciale (qui inclut une garantie et un support client dédié), mais il ne sera plus pris en charge par la suite logicielle dédiée qu'ont mis au point les équipes de Facebook. Cette dernière comprend des logiciels de gestion de flotte et d'administration à distance, un mode kiosque et un environnement d'accueil personnalisable par les entreprises, sans application grand public.

 

Priorité aux fonctionnalités à forte valeur ajoutée

La raison avancée par Facebook est simple : l'Oculus Quest, qui dispose d'un processeur plus puissant et de capacités immersives largement supérieures (tracking, contrôleurs, suivi des mains...), est la meilleure solution pour la grande majorité des besoins de ses clients. L'Oculus Go a pour seul avantage son prix réduit pour les cas d'usage les plus limités (principalement le visionnage de vidéos). Il est proposé dans sa version entreprise à 599 euros, contre 999 euros pour le Quest. Il est par ailleurs évident que le Go sera le dernier casque Oculus à être limité à un suivi du positionnement sur trois axes (3DoF), c'est-à-dire qui ne prend en compte que les rotations de la tête.

 

Facebook préfère donc focaliser ses efforts sur des fonctionnalités plus évoluées et qui resteront pertinentes dans les années à venir, d'autant que la suite logicielle est soumise à des frais annuels et qu'elle se doit donc d'apporter un maximum de valeur ajoutée aux clients. A noter que plusieurs clients utilisaient déjà la solution Oculus for Business avec des casques Go. Facebook a indiqué à UploadVR que des accords ont été trouvés avec ces derniers, notamment via une transition sur des Quest.

 

L'Oculus Go a par ailleurs vu son prix baisser à 159 euros pour sa version grand public la semaine dernière. Probablement le signe qu'il rentre dans sa phase de "fin de vie", près de deux ans après son lancement. Cela ne décourage visiblement pas d'autres acteurs comme Lenovo, qui vient d'annoncer un casque 3DoF au sein d'une offre dédiée aux salles de classe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media