Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook s'apprête à lancer sa régie publicitaire pour mobile

[ACTUALISE] Tout en développant la publicité sur son site et son application mobile, Facebook veut désormais vendre des annonces publicitaires sur des applications mobiles tierces. Un test a été lancé auprès d’un panel réduit d’annonceurs et d’éditeurs.
mis à jour le 23 avril 2014 à 10H53
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook s'apprête à lancer sa régie publicitaire pour mobile
Facebook s'apprête à lancer sa régie publicitaire pour mobile

Actualisation du 23 avril : Facebook devrait officiellement lancer sa régie publicitaire pour mobile le 30 avril à l'occasion de sa conférence pour développeurs F8 à San Francisco.

A l’image de Google, Faceboook veut développer un réseau publicitaire externe. Il y travaille depuis plusieurs années sans avoir, jusqu’ici, trouvé la bonne formule. Le réseau social avait lancé une expérimentation en 2012, avant d’y mettre fin, pour une raison inconnue, quelques mois plus tard.

nouvel levier de monétisation pour les apps mobiles

Facebook relance ce chantier et annonce tester une offre publicitaire destinée aux applications mobiles tierces. Concrètement, les annonceurs pourront diffuser leurs messages dans des applications mobiles par l’intermédiaire de Facebook, qui les fera bénéficier de sa puissance de ciblage, grâce aux données recueillies sur ses utilisateurs. "Nous menons un test à petite échelle portant sur l’affichage d’annonces Facebook dans des applications mobiles tierces", a annoncé Sriram Krishnan, membre de l’équipe mobile du réseau social, sur son blog. "Au cours de ce test, nous allons utiliser la force de ciblage de Facebook pour améliorer la pertinence et la portée des publicités affichées par les utilisateurs, et aider les développeurs à monétiser leurs applications". Facebook dit travailler avec un nombre réduit d’éditeurs et d’annonceurs, pour l’instant.

L’annonce intervient alors que le cabinet Gartner a dévoilé une étude affirmant que moins de 0,01% des applications mobiles sont considérées comme des succès financiers par leurs développeurs. L’offre publicitaire imaginée par Facebook pourrait offrir aux développeurs mobiles de nouvelles perspectives de monétisation… au grand dam des consommateurs, qui devront s’habituer à davantage de publicité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media