Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook s'offre la start-up Scape Technologies, à l'origine d'un système de positionnement visuel

Vu ailleurs Facebook a acquis Scape Technologies, une start-up britannique spécialiste de la vision par ordinateur. Elle est à l’origine d’un système de positionnement visuel beaucoup précis que le GPS. Une technologie stratégique pour l'entreprise de Mark Zuckerberg, qui mise sur l'émergence de futures lunettes de réalité augmentée.
mis à jour le 10 février 2020 à 17H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook s'offre la start-up Scape Technologies, à l'origine d'un système de positionnement visuel
Facebook s'offre la start-up Scape Technologies, à l'origine d'un système de positionnement visuel © Scape Technologies

Facebook a fait l'acquisition de la start-up Scape Technologies, basée à Londres (Royaume-Uni), selon nos confrères de TechCrunch. Fondée en 2017, celle-ci a mis au point un système de positionnement visuel ("VPS") se voulant plus précis que la localisation par GPS.

 

Toujours selon TechCrunch, le montant de l’opération pourrait s'élever à environ 40 millions de dollars – bien qu’aucun chiffre officiel n’ait été communiqué. Facebook détient désormais 75% des capitaux de la jeune pousse, et deux de ses cadres dirigeants ont pris place à son conseil d'administration.

 

UNE ACQUISITION STRATéGIQUE

Cette acquisition s’inscrit dans la lignée directe des travaux de Facebook sur la réalité augmentée. En effet, pour que de futures lunettes de réalité augmentée grand public puissent prendre leur essor, elles doivent être capables de se repérer dans leur environnement. Cela implique la création de cartes en 3D et d'un système de navigation visuel. Plus généralement, Scape Technologies décrivait jusqu'à présent son système comme pouvant "donner des yeux" à n'importe quel appareil, avec des applications potentielles dans les secteurs de la mobilité, la robotique et la logistique.

 

Comme le fait remarquer TechCrunch, la reprise de Scape Technologies constitue un énième exemple de l'intérêt des GAFAM pour les pépites britanniques spécialistes de l'IA. Google a, par exemple, récemment finalisé l’intégration de la start-up londonienne DeepMind Health au sein de sa propre division santé. Ce qui a posé un certain nombre de questions quant à la protection des données patients, l’entreprise étant un partenaire de longue date du National Health Service (NHS).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media