Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook teste une fonction de recommandations des commerces, un coup de massue pour Yelp

Une fonction de recherche et de recommandations de commerce locaux est désormais disponible sur Facebook. Un outil qui fait directement concurrence à Yelp. Et risque de faire couler la société californienne, dont le titre a déjà perdu la moitié de sa valeur en 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook teste une fonction de recommandations des commerces, un coup de massue pour Yelp
Facebook teste une fonction de recommandations des commerces, un coup de massue pour Yelp © Capture d'écran

En Californie, Yelp est une institution. Commerçants et habitants comptent sur ce site d’avis participatifs qu’ils utilisent quotidiennement. L’arrivée de Facebook dans le secteur des sites de recommandations est donc un très mauvaise nouvelle pour la société basée à San Francisco. Le réseau social au milliard et demi d’utilisateurs teste en effet une nouvelle fonction de recherche et de notation des commerces de proximité. Restaurants, cafés, bars, mais aussi plombiers, photographes ou encore garagistes locaux y sont répertoriés. L’outil est toutefois pour le moment assez pauvre. Tandis que le service proposé par Yelp, qui s’appuie sur une géolocalisation précise, regroupe nombre d’avis de consommateurs mais renseigne également sur les tarifs et horaires d'ouverture et permet de filter de manière précise les résultats. 

 

Yelp peine déjà à résister à la concurrence

 

Pas de danger immédiat a priori donc pour la société californienne cotée à la Bourse de New York. Mais sous l’effet de l’annonce du nouveau service testé par Facebook, le titre Yelp a clôturé en recul de 9% lundi. Car le géant californien, avec sa force de frappe, fait peur. Tout semble en effet possible pour la firme de Mark Zuckerberg. Y compris de détrôner Yelp dans le coeur des Californiens. Onze ans après sa création, le “Tripadvisor californien” ne va déjà pas très fort. Le site de recommandations peine à résister à l’arrivée sur le marché de nouveaux concurrents. Et les fonctions de recherches incorporées directement dans d’autres applications grignotent également des parts de marché. Face à cette concurrence, l’action a perdu la moitié de sa valeur en 2015. Des nouvelles qui n’augurent donc rien de bon pour le site qui revendiquait 89 millions de visiteurs uniques par mois sur mobile au troisième trimestre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media