Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook veut devenir l'écosystème de référence pour le partage d'objets 3D

mis à jour le 23 février 2018 à 10H00
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Facebook améliore sa fonctionnalité de partage d'objets 3D pour la rendre plus accessible. Le réseau social cherche à créer un écosystème 3D recouvrant à la fois le visionnage classique, mais aussi la réalité virtuelle et augmentée.

Facebook veut devenir l'écosystème de référence pour le partage d'objets 3D
Facebook veut devenir l'écosystème de référence pour le partage d'objets 3D © Facebook

Après les vidéos immersives, les objets 3D. Facebook a introduit une fonctionnalité de post 3D sur son réseau social en octobre dernier, et a enrichi ses fonctionnalités le 20 février en annonçant la gestion du standard glTF 2.0. Ce format de fichier libre de droit inclut notamment la gestion de textures, d'éclairages et de techniques de rendu plus réalistes.

 

Facebook a également introduit de nouvelles API pour intégrer des fonctions de partage dans n'importe quelle application (logiciels de création 3D, des application de capture 3D sur smartphone...). Il est même possible de partager un fichier par simple "glisser-déposer". Quant aux sites web utilisant des éléments 3D, ils peuvent les faire apparaître en tant que tels s'ils sont partagés sur le réseau social. Une fois un objet intégré à Facebook, les utilisateurs possédant un casque de réalité virtuelle peuvent l'importer dans Facebook Spaces. Des marques comme Lego, Jurassic World, Clash of Clans ou Wayfair se sont déjà laissées tenter. Les prochaines étapes pour Facebook seront la gestion de modèles 3D de meilleure qualité, d'animations interactives et d'un affichage en réalité augmentée.

 

 

Une guerre se profile dans l'hébergement d'objets 3D

L'ambition de Facebook est de créer un "écosystème 3D" transverse à plusieurs "plateformes", c'est-à-dire de permettre le partage d'expériences et d'objets 3D en réalité virtuelle et en réalité augmentée en plus du visionnage classique sur Facebook. Parmi les premiers partenaires : le logiciel de modélisation 3D Modo, l'application de sculpture en réalité virtuelle Oculus Medium (propriété de Facebook), le smartphone Sony Xperia XZ1, et... Google Poly.

 

La présence de Poly est intéressante car Google ne cache pas vraiment son ambition d'en faire la référence du partage 3D. La création et le partage d'œuvres 3D font partie des nouveaux champs de bataille des géants technologiques américains, car elle contribuera directement à la domination des marchés de la réalité virtuelle et augmentée, comme YouTube a pu le faire pour la vidéo. Même si Facebook se garde bien de le dire, il est donc difficile d'imaginer qu'il ne concurrence pas des services comme Google Poly, Sketchfab ou Microsoft Remix. Il sera malgré cela difficile pour ces derniers de faire complètement l'impasse sur le réseau social, du moins dans un premier temps.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale