Facebook veut faire de l'ombre à LinkedIn et Viadeo

Le numéro un des réseaux sociaux permet désormais d'ajouter ses compétences professionnelles à son profil. Un premier pas vers des profils davantage tournés vers les recruteurs, qui sont de plus en plus amenés à récolter des renseignements via Facebook sur les candidats à un poste.

Partager
Facebook veut faire de l'ombre à LinkedIn et Viadeo

Facebook se professionnalise. Le numéro un des réseaux sociaux propose désormais d'ajouter des "compétences professionnelles" à son profil, a constaté Socialbits.org dimanche 8 septembre.

Un porte-parole de Facebook a confirmé l'information, précisant au site américain The Next Web (TNW) qu'il s'agissait d'un "test".

Domaine d'étude, fonction occupée et centre d'intérêt

La fonction est accessible depuis la page de gestion des données personnelles et s'ajoute aux renseignements sur l'expérience professionnelle et les études. Elle permet d'ajouter à son profil un "domaine d'étude" (avec un lien vers la page consacrée à l'aéronautique par exemple) une fonction occupée (comme "ingénieur chimiste") ou encore un "centre d'intérêt" (comme le "modélisme aérien").

Base de données pour recruteurs

Cette fonction "compétences professionnelles" s'inspire fortement de celle déjà proposée par les réseaux sociaux professionnels, LinkedIn et Viadeo notamment.

Les recruteurs, qui peuvent utiliser Facebook pour obtenir davantage de renseignements sur un candidat à un poste, pourront donc désormais passer directement par le réseau social pour rechercher des profils correspondants à leurs attentes. En sélectionnant la compétence recherchée, Facebook, via son moteur Graph Search, facilitera ainsi la mise en relation entre les entreprises et les personnes à la recherche d'un emploi ou d'une évolution de carrière.

Cette démarche pourrait pousser certains utilisateurs à ne plus se cacher des recruteurs en adoptant un pseudo, à l'instar des profils LinkedIn ou Viadeo où la quasi-totalité des inscrits sont enregistrés avec leurs vrais noms et prénoms. Sur le plan professionnel, le profil personnel deviendrait ainsi un atout et non plus une épine dans le pied des utilisateurs de Facebook, au moment où des groupes de défense de la vie privée protestent contre les nouvelles règles de confidentialité.

Julien Bonnet

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS