Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook, Work4 et la CGPME : mariage à trois pour l’emploi 

Utiliser les propriétés du réseau social Facebook pour pourvoir les emplois non pourvus et faciliter la rencontre de l’offre et la demande, tel est l’objet du partenariat entre le réseau social, la CGPME et la start-up française, spécialiste de l’emploi, Work4. Avec ce service, les uns et les autres renforcent leur image de fournisseurs de services aux PME.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook, Work4 et la CGPME : mariage à trois pour l’emploi
Facebook, Work4 et la CGPME : mariage à trois pour l’emploi  © Flickr CC - marcopako

C’est le paradoxe du marché de l’emploi. Alors que l’année 2013 s’achève avec plus de 3 millions de chômeurs, la question des emplois non pourvus refait régulièrement surface. A les entendre, les PME sont particulièrement concernées, souffrant d’un manque de notoriété et de préférences de candidats plus désireux de rejoindre le cadre rassurant d’un grand groupe.

Présentant l’alliance que la CGPME a noué avec Facebook et Work4, Jean-François Roubaud a rappelé que selon une étude réalisée par l’Agefos un quart des chefs d’entreprises de PME ont du mal à recruter. Gautier Machelon, co-fondateur de Work 4, une start-up française spécialisée du recrutement sur Facebook a indiqué que 40 % des offres publiées recevaient moins de cinq CV.

Pour aider les PME, les trois partenaires ont donc créé "Les PME recrutent". "Nous avons voulu rassembler les outils d’une plateforme comme Facebook au service des TPE-PME", a expliqué Laurent Solly, le directeur général de Facebook France. Concrètement, les PME qui cherchent à recruter pourront déposer une offre sur cette page. Les plus audacieuses ou celles qui ont les besoins les plus importants pourront aussi créer un site Carrières sur Facebook à partir de "les PME recrutent". Pour les trois promoteurs du projet, l’atout principal de cette solution vient des caractéristiques propres aux réseaux sociaux : chacun des 26 millions d’utilisateurs de Facebook pourra, pour peu qu’il soit abonné à la page,  partager, faire suivre, commenter les offres d’emplois publiées... Ou comment profiter de la viralité des réseaux sociaux pour promouvoir l’emploi.

Un service gratuit pour l’entreprise et le candidat

Le candidat qui voudra répondre à une offre n’aura qu’à envoyer un CV à l’entreprise qui veut recruter. Cet envoi se fait depuis Facebook. Le recruteur n’aura pas à utiliser les données publiées sur le réseau. Du côté de l’entreprise utilisatrice, le service sera gratuit. La CGPME a indiqué qu’elle allait mobiliser les fédérations adhérentes et les entreprises adhérentes directement pour qu’elles utilisent ce nouvel outil.

Laurent Solly a également expliqué qu’avec cette initiative Faebook n’entrait "pas en concurrence avec d’autres entreprises dont c’est le métier", évoquant Linkedin ou Viadeo. S’il ne les concurrence pas frontalement, Facebook élargit sa cible en s’adressant non plus seulement aux individus mais en élargissant l’offre de services proposés aux TPE, petits commerçants et autres entrepreneurs. Une clientèle professionnelle plus facile à rentabiliser que les particuliers.  

D’ores et déjà, une chose est sûre : l’opération a créé un emploi. En effet, pour assurer le développement technique et la promotion de "Les PME recrutent", Work4 a embauché une chef de projet. Une embauche réalisée sur Facebook bien sûr.

Christophe Bys

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.