Fairphone veut lancer le premier smartphone "équitable"

La société néerlandaise Fairphone veut lancer le premier smartphone dit "équitable" cet automne. Elle compte sur 5000 pré-commandes en Europe pour démarrer la production.

Partager
Fairphone veut lancer le premier smartphone

Fairphone veut être aux téléphones portables ce que Max Havelaar est aux produits alimentaires : une référence en matière de commerce équitable. Cette firme néerlandaise créée il y a trois ans a pour ambition de lancer le premier smartphone équitable dans les prochains mois. Pour y parvenir, elle a lancé une campagne de pré-commandes. La production démarrera si le cap des 5000 pré-achats (limités à l'Europe, pour des raisons logistiques) est dépassé d’ici le 14 juin. La moitié de l’objectif est déjà rempli fin mai. Si l’opération est un succès, les premiers exemplaires (vendus 325 euros) devraient être livrés en octobre.

Transparence sur la supply chain

A première vue, le Fairphone, qui tourne sous Android OS 4.2, ressemble à un smartphone classique, pas si éloigné des HTC One, Blackberry Z10 ou Motorola Razr. Son design se veut ouvert et flexible, pour éviter toute obsolescence prématurée. Contrairement à ses concurrents, Fairphone joue la transparence sur ses conditions de fabrication. La liste des fournisseurs et sous-traitants est affichée sur son site. Fairphone affirme vouloir instaurer des "relations saines et de long-terme" avec eux.

Des minerais "non issus de conflits"

Le fabricant se dit particulièrement attentif à la provenance des minerais utilisés : il évite soigneusement les zones de guerre de la République Démocratique du Congo pour éviter de financer les conflits locaux à travers l’achat d’étain ou de tantale. Même attitude en Chine où les téléphones seront assemblés et d’où proviennent la plupart des composants. "Nous avons créé un fond pour améliorer le revenu des ouvriers et les conditions de travail et pour inciter au dialogue entre salariés et employeurs" indique la firme.

pas A 100% équitable

Pragmatique, Fairphone reconnait que son premier smartphone ne peut pas être à 100% équitable. "Mais nous avons travaillé dur sur la supply chain pour créer un smartphone qui place l’humain et les valeurs sociales au premier plan" se félicite Bas van Abel, fondateur de Fairphone, sur son blog. Celui-ci ne dévie pas de sa feuille de route et compte, à son échelle, contribuer à "élever cette industrie vers de nouveaux standards".

Sylvain Arnulf

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS